Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité
Brèves

Kesha Rogers bouscule l’establishment politique texan

La rédaction
visites
1053
commentaires

24 juillet 2010 (Nouvelle Solidarité) – Sa victoire dans les primaires démocrates sur un programme clair et sans ambage – destituer Obama, castrer Wall Street et sauver la NASA – avait enragé la Maison Blanche. La publication du premier sondage électoral n’a pas manqué de faire sensation : alors que les politiciens texans des deux partis voyaient Kesha Rogers perdante d’avance, elle n’aurait que 13 points de retard sur le député républicain Pete Olson.

Pour le blog conservateur qui a publié ce résultat (probablement des sondages commandés par le parti républicain texan), Olson « s’estimait chanceux lorsqu’il a appris la victoire de Rogers. Elle n’aura aucun soutien de l’establishment [démocrate] mais le fait qu’elle fasse campagne pour la destitution d’Obama va peut être l’aider. » En tous cas, sur les 19 candidats démocrates qui se présentent contre les députés républicains texans, Kesha Rogers est parmi les trois ayant un écart le plus faible.

Plusieurs responsables démocrates locaux ont confié à Harley Schlanger, porte-parole de Lyndon LaRouche pour l’ouest des Etats-Unis, qu’ils avaient reçu des rapports sur ce sondage. L’un était d’autant plus content qu’il ne pensait pas qu’elle serait si près d’Olson, et a ajouté que de nombreux démocrates qu’il côtoie souhaitent voir Kesha l’emporter malgré la fatwa lancée contre elle. Un des stratégistes républicains travaillant sur la 22e circonscription (celle de Rogers) s’est dit surpris et mécontent. Mais il a reconnu s’attendre à ce que l’écart se réduise, à moins qu’Olson ne « durcisse son discours contre Obama, ce qui est toutefois peu probable ». Tous sont unanimes pour dire que l’impopularité croissante d’Obama est devenue le principal facteur dans les élections de novembre.

Pour comprendre la force du sentiment anti-Obama, déjà palpable le mois dernier lors du congrès annuel des démocrates texans, il suffit de voir que le candidat du Parti pour le poste de gouverneur a refusé de modifier son emploi du temps pour apparaître aux côtés d’Obama lorsqu’il se rendra au Texas en août.

Voir les 2 commentaires

  • petite souris • 25/07/2010 - 18:21

    Le candidat du Parti pour le poste de gouverneur a refusé de modifier son emploi du temps pour apparaître aux côtés d’Obama lorsqu’il se rendra au Texas en août.

    Les rats commenceraient-ils à quitter le navire ?
    Cela ne sent pas très bon pour le président.

    Répondre à ce message

  • matière invisible • 24/07/2010 - 20:20

    Est-ce que M. Larouche lui a conseillé un ou des garde(s) du corps dans le cas où elle deviendrait trop populaire ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Contactez-nous !

Don rapide