Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 11 décembre - Miracle économique chinois : l’importance de la séparation stricte des banques Lire Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire
Accueil Actualité
Brèves

Kesha Rogers bouscule le Parti démocrate

La rédaction
visites
957
commentaires

26 juin 2010 (Nouvelle Solidarité) – Notre amie Kesha Rogers, candidate démocrate au Congrès après sa victoire dans les primaires texanes de mars [*], mène l’une des trois campagnes décisives du mouvement larouchiste pour refaire des Etats-Unis une nation exemplaire. Elle participe en ce moment même au Congrès annuel du Parti démocrate texan où son élection et son programme sont en train de redéfinir les clivages. D’un côté, les bureaucrates qui font tout pour sauvegarder le statu-quo en dépit de la catastrophe politique et économique que subit le pays, et de l’autre, les audacieux qui regardent la réalité en face et qui se font les messagers d’un avenir meilleur.

Alors que ces bureaucrates du Comité directeur (SDEC) sabotent ouvertement sa campagne en la privant de fonds et de publicité, Kesha Rogers et son équipe ambitionnent d’acquérir à leur cause les centaines de délégués venus de tout l’Etat. Vendredi, plusieurs responsables du parti, certains autres candidats et de nombreux délégués l’ont chaleureusement accueillie en la félicitant pour sa victoire. Ces démocrates sont tout à fait en phase avec son programme mais beaucoup ont peur d’être vu comme des anti-Obama. Malgré cela, deux membres du SDEC ont d’ors et déjà signé son appel à rétablir la loi Glass-Steagall de Franklin Roosevelt et trois responsables de comités l’ont invité à prendre la parole : au Comité des démocrates hispaniques progressistes, au Comité des anciens combattants et au Comité des démocrates de Tejano, soit en tout devant plus de 500 délégués. L’un de ces responsables est allé voir un par un les membres de son comité en leur disant « il faut que vous veniez écouter la femme que certains idiots tentent de faire taire » ! Peu après ses interventions, Kesha Rogers et son équipe ont été chassés du Congrès par la police, à la demande de la direction démocrate. Leurs accréditations leur ont été rendues deux heures plus tard, à condition qu’ils ne distribuent aucun matériel de campagne et qu’ils retirent leur t-shirts estampillés Kesha Rogers ! Evidemment, une fois revenus, Kesha et ses militants ont recommencés à faire campagne, renforcés par l’attitude débile de ceux qui osent encore se faire appeler « démocrates ». Jeudi, à la veille du Congrès, le quotidien texan Forth Worth Star Telegram anticipant ces incidents avait donné la parole à Rogers : « La volonté de me sanctionner pour ma juste et claire victoire dans les primaires (…) est typique de cette vieille mentalité de loser qui caractérise le comportement du SDEC depuis les vingt ans durant lesquels le Parti démocrate est devenu un parti minoritaire au Texas. Mais les actes du SDEC n’auront que peu d’effets sur ma campagne. Toutefois, cela montre son arrogance extrême envers les électeurs et son désintérêt le plus total pour la rage et la frustration qui s’emparent de nos concitoyens. »

Pour ceux qui voudraient comprendre ce qui se joue en ce moment aux Etats-Unis, nous publions ci-dessous le texte du tract rédigé par Kesha Rogers et distribué ce week-end aux responsables démocrates texans :

« Ce week-end, les démocrates texans ont une occasion unique de montrer qu’ils comprennent la rage et la frustration de nos concitoyens, en agissant en véritables leaders ne craignant pas d’affronter ce désespoir en y apportant des solutions.

« La plupart d’entre vous savent déjà ce que je pense de Barack Obama et de ses politiques. Je m’oppose résolument à la direction qu’il donne à notre nation :

  • Il a perpétué les guerres de Bush et Cheney bien qu’il se soit engagé à y mettre fin. De même pour le soi-disant Patriot Act qui menace nos libertés ;
  • Il a poursuivi la politique de renflouement des escrocs de Wall Street engagée par Bush et Cheney. Il fait même pire puisqu’il rejette toute véritable régulation en s’opposant obstinément au rétablissement de la loi Glass-Steagall de Franklin Delano Roosevelt et en faisant tout pour tuer l’amendement Lincoln contre les produits financiers dérivés ;
  • Il poursuit l’étreinte de Bush et Cheney avec les cartels de la finance et des affaires, comme dans sa soi-disant réforme de la santé soutenue par les compagnies d’assurances, les HMO et le lobby pharmaceutique, mais qui classe les malades, les pauvres et les vieux dans la catégorie des « bouches inutiles ». On le voit aussi dans sa gestion de la marée noire, avec son refus de saisir British Petroleum et de prendre les mesures qui s’imposent pour enrayer la catastrophe ;
  • Et évidemment, sa condamnation des vols spatiaux habités, y compris le programme d’exploration martienne, qui avaient le soutien ardent de Présidents démocrates comme John F. Kennedy et le texan Lyndon Johnson.

« Mais tout cela n’est pas l’essentiel puisqu’il sera bientôt mis à la porte. La vraie question est de savoir si nous allons lui permettre d’emporter le pays et notre parti dans sa chute !

« En 2008, des dizaines de millions d’américains, souffrant des politiques de l’administration Bush-Cheney, ont élus les démocrates afin que la nation change de direction. Ils ont fait confiance en notre parti mais nous les avons laissé tomber. Pourquoi renflouons-nous encore les banques de Wall Street et de Londres que l’on qualifie de « trop grosses pour couler » ainsi que les escrocs qui dirigent AIG, alors que des millions d’américains souffrent, perdent leur maison, leur boulot, leur avenir ? Pourquoi avons-nous donné 24 000 milliards de dollars à ces bandits et rien aux propriétaires de logements et aux chômeurs acculés ?

« Certains d’entre vous ne veulent pas qu’un véritable débat politique ait lieu et souhaitent que je sois exclue. Quel message envoient-ils à la base démocrate qui m’a élue ? Qu’ils ne sont pas les bienvenus ?

« Allez sur mon site de campagne, écoutez mes interventions, lisez mes déclarations. En tant que démocrate larouchiste, je me place fièrement dans la tradition anti-impérialisme britannique de Franklin Roosevelt et John Kennedy et du côté du véritable Système américain d’économie politique qui promeut le progrès scientifique et technologique, l’investissement dans l’infrastructure et la compassion envers les pauvres, les vieux et les malades. Dans cette tradition, nous équilibrons le budget en accroissant la productivité physique du travail en créant de vrais emplois, transformant la terre, construisant des villes, investissant dans la recherche pour des innovations technologiques avancées ; et non en coupant dans les système sociaux comme le fait Obama avec les programmes Medicare et Medicaid et son intention de raviver le plan Bush de privatisation du système de retraites publiques !

« Nous avons un choix à faire ce week-end : se joindre à la majorité de nos concitoyens qui s’oppose à la politique du Président et réaffirmer notre tradition démocrate ; ou continuer dans la voie tracée par l’Empire britannique que suit l’administration Obama, renflouant les spéculateurs, récompensant les dirigeants corrompus des compagnies d’assurances et de BP, mais tournant le dos aux dizaines de millions d’américains plongés dans le désespoir par l’effondrement de l’économie et de la finance.

« Je souhaite pouvoir discuter de ces questions avec vous dans ma volonté de faire de la 22e circonscription une juridiction démocrate, avec ou sans votre soutien. »


Lire aussi :



LPACTV revient sur l’intervention de Kesha Rogers. Avancez à 15:30 pour les images sur place.


[*Le 2 mars, après une campagne de terrain intense, Kesha Rogers a remporté la primaire démocrate de la 22e circonscription du Texas avec 53% des voix contre seulement 28% pour le candidat soutenu par la direction du Parti.

Voir les 2 commentaires

  • petite souris • 27/06/2010 - 00:00

    Le SDEC, le SDEC, encore le SDEC, aux stètes comme autrefois en France ...........ah !!!!!!!!! le SDEC !

    "Mort aux cons !"

    • pegasous • 28/06/2010 - 08:45

      BJR ne vous faites aucun desespoir... des demain ( c est a dire avant les prochaines grandes elections US ) la Vie fera devoiler ceux que vous appelez " les co.s" et ils seront emportes par une vague immense qui bouleversera le monde entier ..

      Alors ....soyons ouverts et confiants ..
      La Vie sourit aux gens simples et heureux..

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Contactez-nous !

Don rapide