Solidarité & progrès

Le parti du travail humainTel. 01 76 69 14 50

AccueilActualité
Brèves

Kosovo : une reconnaissance unilatérale serait irresponsable (Lavrov)

La rédaction

GENEVE, 12 février - RIA Novosti. La volonté de certains pays de reconnaître unilatéralement l’indépendance du Kosovo est une preuve d’irresponsabilité et une telle démarche pourrait torpiller les fondements du droit international, a déclaré mardi le chef de la diplomatie russe Serguei Lavrov lors d’une conférence de presse à Genève.

"Cela risque de torpiller l’ensemble des fondements du droit international, de détruire tous les principes que l’Europe a minutieusement édifiés au prix de tant d’épreuves, de douleurs, de victimes et d’effusions de sang". Les principes sur lesquels reposent l’OSCE et la Charte des Nations unies", a souligné Serguei Lavrov.

La Russie s’oppose catégoriquement à la proclamation de l’indépendance du Kosovo sans l’aval de l’ONU et sans le feu vert de la Serbie. Moscou s’engage à employer tous les moyens légitimes à sa disposition pour empêcher une violation non dissimulée du droit international, a déclaré Serguei Lavrov.

La Chine, membre permanent du Conseil de sécurité, le Vietnam, l’Indonésie et l’Afrique du sud, qui en sont membres non permanents, s’opposent également à l’indépendance de la province.

Les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, la France, l’Italie, la Belgique et le Panama soutiennent l’indépendance du Kosovo, alors que la Libye, la Croatie, le Costa-Rica et le Burkina Faso n’ont pas de position bien arrêtée.

Rejoignez la mobilisation !

La chronique du 25 avril le monde
en devenir

Don rapide