Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité
Brèves

Krach financier : les joueurs compulsifs de la City de Londres jouent leur chemise

La rédaction
visites
1796
commentaire

Une source travaillant dans plusieurs des grand hedge funds de la City de Londres a confié à l’EIR aujourd’hui que la communauté financière est en plein déni du Krach financier

3 août 2007 (LPAC) - Une source travaillant dans plusieurs des grand hedge funds de la City de Londres a confié à l’EIR aujourd’hui que la communauté financière est en plein déni du Krach financier. « Ils voient le krach, mais ils se disent que ce n’est qu’une « correction » qui était attendue depuis longtemps. Et de toute manière ils accueillent plutôt bien ce krach, en fait ce qui les inquiète c’est que les gouvernements puissent intervenir pour calmer les marchés. Les hedge funds prospèrent sur la volatilité des marchés, peu importe que ce soit à la hausse ou à la baisse. C’est là-dessus qu’ils parient. Ce qui les endommage sont les marchés stables ».

A la question de savoir si le krach n’était pas en train de détruire certains fonds et d’en menacer l’ensemble, il a répondu « Biensûr certain tomberont, et même les plus gros, comme Man Group qui a perdu 8 % la semaine dernière. Quelques pertes de ce genre ont été anticipées. Mais les projections statistiques prédisent ce genre d’épisode seulement un fois de temps en temps. Biensûr l’épisode actuel est la troisième crise cette année après février et avril, mais je pense que LaRouche voit juste lorsqu’il dit que rien n’interrompra leurs fantasmes sur les cycles à moins qu’ils ne se fassent tous plumer. »

La source a aussi confirmé que « tout les fonds ont joué de la même manière, et maintenant que la bulle est si grosse, il leur est impossible d’en sortir. Si un seul tente de retirer ses billes, tous suivront et... boom. »

Brève contenue dans : Le Krach d’août 2007 : pendant les vacances, le système financier se désintègre

Contactez-nous !

Don rapide