Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité
Brèves

L’Etat d’urgence fiscal du Governator : un avant-goût du fascisme financier

La rédaction
visites
1235
commentaire

26 février 2008 (Nouvelle Solidarité) - Le gouverneur de Californie Arnold Schwarzenegger, "l’âme soeur” du Mussolini américain Michael Bloomberg, a mis en place début janvier un état d’urgence fiscal qui sabre sans état d’âme le niveau de vie de la population. Le 15 février, après que le parlement eut approuvé le premier train de réductions budgétaires, le gouverneur a déclaré qu’ “il y en a beaucoup plus à venir. Ce n’est qu’un début”.

Les coupes approuvées comprennent, à partir du 1er juillet, une réduction de 10% des remboursements de Medi-Cal, le régime d’assurance maladie pour les familles à faibles revenus et les handicapés. Le Los Angeles Times fait état de projets officiels pour fermer onze des douze cliniques du comté et pour réduire les services dans ses six centres médicaux de consultations externes. Le plan du gouvernator ex-culturiste prévoit aussi de reporter à plus tard l’augmentation pourtant modeste des subventions prévues pour les personnes âgées, les aveugles et les handicapés, et remet en cause les programmes de soins dentaires et ophthalmologiques pour les enfants de familles pauvres, ainsi que les programmes de prise en charge des maladies chroniques.

Concernant l’éducation, le budget pourrait réduire de 4,8 milliards de dollars les fonds disponibles au cours des deux prochaines années. Les responsables locaux s’apprêtent à prendre des mesures drastiques, avec fermeture d’écoles et licenciement de personnel, conseillers et enseignants. Lors d’une réunion récente, le recteur de Los Angeles, David Brewer, a expliqué : “Lorsque j’ai vu pour la première fois le budget proposé par le gouverneur, j’étais franchement en état de choc.”

Schwarzenegger, dont déjà les films se caractérisaient par la brutalité, a reconnu à diverses reprises que ce budget aura des implications fatales. Dans son discours du 8 janvier sur l’état de l’Etat, il a repris ces formulations toutes faites, évoquant des “choix douloureux” et “nos démons budgétaires”. Avec un sophisme sadique, il reconnut que “parler de responsabilité fiscale semble d’une froideur terrible lorsqu’on a en face de soi un représentant de malades du sida, des enfants défavorisés ou des personnes âgées pauvres. Mais la responsabilité fiscale, comme la compassion, est une vertu car elle permet les programmes nécessaires.”

Le déficit budgétaire de la Californie pour 2008-2009 est estimé à 16 milliards de dollars, mais il augmentera rapidement avec le déclin des recettes fiscales dû à la crise immobilière.

Contactez-nous !

Don rapide