www.solidariteetprogres.org | BP27 92114 Clichy cedex | 01 76 69 14 50

Accueil >Actualité >Guerre

L’Etat-major de l’armée américaine : le danger n’est pas la Syrie ou l’Iran, mais une guerre avec la Russie

La rédaction
2427 visites | 3 commentaires

Le 14 mars 2012 (Nouvelle Solidarité) – L’État-major de l’armée américaine et leur chef, le général Martin Dempsey, poursuivent leurs efforts pour empêcher une nouvelle guerre au Proche-Orient. En réponse à l’ordre donnée par Obama de préparer les options militaires pour une intervention en Syrie, de hauts responsables du Pentagone ont confié au New York Times les raisons de leur opposition à toute intervention militaire dans ce pays.

Le plus significatif toutefois est qu’ils ont révélé pour la première fois au peuple américain ce que Lyndon LaRouche a dénoncé au lendemain de l’assassinat de Muammar Kadhafi en octobre 2011 : que la vraie question ici n’est pas la Syrie ou l’Iran, mais une chantage à la guerre mondiale contre la Russie (et la Chine).

C’est ce qui ressort de l’article d’Elizabeth Bumiller dans le New York Times du 11 mars. Elle rapporte que de « hauts responsables du Pentagone » lui ont confié que toute intervention en Syrie « peut potentiellement déclencher une guerre par procuration avec l’Iran ou la Russie, deux alliés cruciaux de la Syrie ». De la même manière Michele Flournoy, un ancien haut responsable du Pentagone, avait déclaré la semaine dernière à Washington que « si nous plongeons en Syrie avec des instruments purement militaires (…) nous pourrions très rapidement provoquer des réactions des autres, c’est-à-dire la Russie et l’Iran, pour soutenir le régime et nous voir entraînés dans une confrontation plus large ».

Pour ce qui concerne la Syrie proprement dite, un haut responsable du département de la Défense à dit à Bumiller que l’idée même de créer dans ce pays des « sanctuaires » ou des aires protégées pour les civils serait tellement complexe à mettre en place car il faudrait « une nombre important de soldats américains sur le terrain » pour aider à les créer et ensuite les maintenir.

En référence à l’opération libyenne et à « l’assassinat du président libyen Khadafi », un autre responsable à dit à Bumiller : « Nous avons été entraînés dans cet arrangement ouvert auparavant et nous n’y irons pas une deuxième fois. » Il a souligné que des centaines de missiles de croisière ont été lancés par des navires et sous-marins américains pour neutraliser le système de défense aérienne de la Libye, afin que des avions européens puissent opérer librement et que les États-Unis ont par la suite fourni des munitions et du carburants, et conduit eux-mêmes des raids aériens.

D’autres sujets d’inquiétude ont été soulevés par ces responsables dans leur conversation avec Bumiller : les risques de s’en prendre à une défense aérienne syrienne dense et sophistiquée construite par les Russes, et localisée près des grands centres de population ; les risques d’armer une opposition profondément désunie ; et l’absence jusqu’à maintenant d’une coalition internationale désireuse d’agir contre le régime d’al-Assad.

  • 2525€
  • 5050€
  • 100100€
  • 250250€
  • 500500€
  • 10001000€
  • 20002000€
 

Voir les 3 commentaires

Vos commentaires

  • Le 25 mars 2012 à 15:38
    par Hadrons

    Les usa si l’on ne réalise pas encore, son sur le déclin ; le dollar ne vaut plus rien, ils sont endettés pour l’état fédéral de plus de 14000 milliards de dollars, en comptant les dettes des états 50000 milliards, et pour finir les dettes réelles des particuliers américains sont de 200 000 milliards de dollars. La fuite en avant des usa se concrétise par leur parcours qui est semé de guerres et de destructions de vies humaines : 1,5 millions d’Irakiens ont perdu la vie dans un conflit qui n’a pas de nom !
    Actuellement il y a 50 millions de pauvres aux usa, pendant qu’ils dépensent 600 milliards de dollars par an pour leur armement.
    Ils émettent des bons du trésor américains pour s’armer et créer des conflits sur toute la planéte, la source obligataire, et celà les chinois l’ont bien compris, ne sert qu’à enrichir les milliardaires de l’armement us.
    Un 3em conflit mondial risque de les entrainer dans un abime sans fin.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars 2012 à 19:45
    par cosco

    les russes ne veulent pas de guerre meme si la syrie ou l’iran est attaque. ils seront tres heureux le voir une Amerique ebranlee pas la crise financiere de s’engager dans un autrs conflit couteux et tres long.
    ce qui aura pour consequances directes :

    • la monte en puissance de chine pour devenir a la premiere de l’econmie mondiale.
    • l’acceleration de la modernisation de l’armee et de l’economie russe et voir son expension vers son arriere cours. ce que Poutine pretend faire ( la guere en Irak a permis a la chine et a la russie de se serrees les liens qu’elles ont aujourd’hui)
    • unification rapide de l’europe au detriment de la volonte des anglo-saxons
    • la generalisation du conflit dans toutes la region ce qui posera beaucoup de probleme au interet strategique americain dans la region. Dans ce cas precis chinois et russes pourront creer leur propre moujaidin anti-americain en s’appuant sur le sentiment de hain que le peuple arrabe aura contre l’occident pour que celui-ci durre en guerre et perd definitivement le leadership mondial comme L’urss en afganistan. c’est la guere qui a coule l’urss pas le systeme puisque la chine devient la deuxieme puissance avec son systeme communiste.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars 2012 à 22:05
    par petite souris

    Nous avons été entraînés dans cet arrangement ouvert auparavant et nous n’y irons pas une deuxième fois.

    Bel aveu !

    ... et en France not’président-candidat qui a voulu joué à la guerre... ne s’est pas excusé à la tévé !!!!!

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Notez que votre message n'apparaîtra qu'après avoir été validé par notre équipe.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Vous pouvez utiliser les boutons pour enjoliver votre texte. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires

« Le parti a pour objet de combattre, en France et dans le monde, pour la paix par le développement économique et l'égalité des chances et contre l'usure financière et les idéologies du sol, du sang et de la race. Il défend pour chacun et entre les peuples le progrès matériel, intellectuel et moral. A cet effet, il participe à la vie politique de notre pays, notamment lors des échéances électorales. Il peut apporter son soutien politique et financier à des partis et associations dont l'objet concorde avec celui-ci. »

Extraits des statuts - Article 2 - Objet