Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

L’Inde s’amarre à l’Asie du Sud-Est

La rédaction
visites
703

Le nouveau groupe Liaison Gange-Mékong a été fondé le 8 novembre à Vientiane, lors d’une réunion entre les ministres des Affaires étrangères de l’Inde, du Cambodge, du Laos, du Myanmar, du Vietnam et de la Thaïlande. Cette initiative sera suivie par la visite au Myanmar en janvier du ministre indien des Affaires étrangères, Jaswant Singh. Le groupe ainsi formé se donne pour objectif de promouvoir le développement sur le long terme du bassin Gange-Mékong avec, dans un premier temps, le renforcement des relations dans les domaines culturel et de l’éducation, puis le développement des infrastructures, des industries et du commerce.

En route vers le Laos, Jaswant Singh a fait escale au Vietnam pour des entretiens avec le Premier ministre Pham Van Khai et le ministre de la Défense Pham Van Tra. A Hanoi, le ministre indien a précisé que la nouvelle initiative « ne concerne pas la seule région du Mékong mais le groupe de nations entre Gange et Mékong ».

L’initiative Gange-Mékong prévoit aussi la promotion d’une autoroute transasiatique entre l’Inde et l’Asie du Sud-Est, pour laquelle le Myanmar occupe une place déterminante. Ce pays est non seulement très pauvre, mais ses frontières avec les pays voisins à l’est et à l’ouest sont presque fermées. Lors de la réunion de Vientiane, le représentant de Myanmar Saw Lwin a déclaré que son pays était prêt à devenir le « portail stratégique » entre l’Inde et l’Asie du Sud-Est. L’Inde et la Thaïlande, en particulier, ont d’importantes relations commerciales bilatérales et une route les reliant leur serait d’un grand avantage. Lors de sa prochaine visite au Myanmar, Jaswant Singh inaugurera formellement la route de 160 km entre Tamu et Kalemyo, construite par l’Inde et qui fait partie du système routier planifié depuis longtemps pour relier l’Inde à l’Asie du Sud-Est.

En novembre, le numéro deux du Myanmar, le général Maung Aye, a effectué une visite fructueuse en Inde. Si New Delhi avait jusqu’alors soutenu les forces anti-gouvernementales et « pro-démocratie » au Myanmar, les dirigeants indiens en sont venus à reconnaître que ce pays est crucial pour les relations routières et économiques avec l’Asie du Sud-Est et son adhésion à l’ASEAN en 1997 a contribué au changement de la politique indienne envers Rangoon. Les porte-parole indiens ont souligné que le Gange-Mékong n’est aucunement orienté contre la Chine, et les dirigeants de Pékin ont bien accueilli l’accord.

Contactez-nous !