Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

L’Iran a le droit de développer le cycle complet du nucléaire civil

Déclaration de Solidarité et Progrès
La rédaction
visites
861

En agissant pour imposer à l’Iran l’arrêt de son programme de conversion et d’enrichissement d’uranium, la troïka européenne a accepté de se faire l’instrument de la politique d’apartheid technologique des néo-conservateurs américains contre ce pays.

Rien, sauf la politique guerrière de l’administration Bush dont les Européens sont désormais les porte-voix, ne justifie une telle politique à l’égard de l’Iran. Quoi qu’on pense de son régime, l’Iran est très loin de posséder les moyens d’obtenir l’arme nucléaire, il respecte les contraintes du Traité de non-prolifération (TNP), admet les inspections de l’Agence internationale pour l’énergie atomique sur son territoire et a donc parfaitement le droit de développer le cycle complet du nucléaire civil. Ce n’est pas l’Iran, mais bien les Etats-Unis qui se sont accordés le droit, dans leur Nuclear Posture Review et autres documents stratégiques datant de 2002, d’utiliser les armes nucléaires de façon préventive contre toute menace potentielle.

Or, il est clair pour tout le monde que le vice-président Dick Cheney, protecteur d’un Président américain qui, depuis son ranch texan, exhibe un état mental autrement plus préoccupant que celui de sa contrepartie iranienne, cherche le prétexte pour lancer une nouvelle guerre dans la région. Les scénarios d’un nouvel attentat de type 11 septembre dans une grande ville américaine se font insistants et des manœuvres ont mobilisé, ces derniers temps, les forces américaines chargées de la protection du territoire national et de la riposte. Ces bruits de fond ont lieu alors que Lyndon LaRouche a révélé fin juillet ce que beaucoup de militaires savaient : Dick Cheney a chargé le Stratcom (Commandement stratégique) de préparer un plan pour une attaque aérienne contre l’Iran, à l’aide d’armes conventionnelles et nucléaires miniaturisées, contre les 450 cibles stratégiques majeures de ce pays.

A moins de dénoncer clairement leurs plans, la France se retrouvera prise au piège dans la stratégie de guerre des néo-conservateurs contre des pays qui, comme elle il y a plus de quarante ans, n’ont commis d’autre crime que celui de vouloir assurer leurs indépendance énergétique et politique.

Contactez-nous !