www.solidariteetprogres.org | BP27 92114 Clichy cedex | 01 76 69 14 50

Accueil >Actualité

L’OCDE accuse Londres de corruption

La rédaction
1702 visites

24 octobre 2008 (Nouvelle Solidarité) — Les experts anti-corruption de l’OCDE ont critiqué le Royaume-Uni pour son "incapacité persistante" à se doter d’une législation adéquate pour punir ses entreprises qui utilisent la corruption pour gagner des contrats à l’étranger.

"Nous tirons le signal d’alarme. Les carences légales ne peuvent continuer. Nous avons besoin d’une loi satisfaisante et tout de suite", a déclaré Mark Pieth, président du groupe de travail anticorruption, en présentant les conclusions de son rapport sur le Royaume-Uni.

"La difficulté avec le Royaume-Uni est que la législation est en-dessous des normes. Nous avons demandé à de nombreuses reprises qu’elle soit changée, mais cela n’a jamais été fait. Il y a un problème de volonté politique", a ajouté M. Pieth, lors d’une conférence de presse au siège de l’Organisation pour la coopération et le développement économique (OCDE) à Paris.

"Le groupe réitère les recommandations qu’il avait déjà faites en 2003, 2005 et 2007 appelant le Royaume-Uni à mettre en place aussi vite que possible une nouvelle législation" sur la corruption de responsables étrangers, a précisé l’OCDE dans un communiqué, estimant qu’il s’agit d’une "haute priorité".

L’OCDE a "appelé le gouvernement britannique à arrêter de perdre du temps". Le gouvernement a promis en juin 2000 d’introduire une loi qui criminaliserait la corruption de responsables étrangers. Huit ans plus tard, il promet toujours de le faire... l’an prochain".

Pour creuser le sujet : focus

  • 2525€
  • 5050€
  • 100100€
  • 250250€
  • 500500€
  • 10001000€
  • 20002000€
 
Notre dossier éducation, en vente ici Au Yémen, on assassine les hommes et leur mémoire. La France complice. terrorisme / 11 septembre, les 28 pages qui démasquent... La mer, avenir de l’homme Présidentielle 2017
Autres articles
Plus d'articles

« Le parti a pour objet de combattre, en France et dans le monde, pour la paix par le développement économique et l'égalité des chances et contre l'usure financière et les idéologies du sol, du sang et de la race. Il défend pour chacun et entre les peuples le progrès matériel, intellectuel et moral. A cet effet, il participe à la vie politique de notre pays, notamment lors des échéances électorales. Il peut apporter son soutien politique et financier à des partis et associations dont l'objet concorde avec celui-ci. »

Extraits des statuts - Article 2 - Objet