Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité
Brèves

L’UE passe à la trappe salaires et droits syndicaux

La rédaction
visites
1263
commentaires

8 mars 2011 (Nouvelle Solidarité) – Tout en contribuant à la hausse des prix des biens de première nécessité avec leur politique hyperinflationniste, les institutions européennes appellent les gouvernements membres de l’UE à geler les salaires. Le président de la BCE, Jean-Claude Trichet, le confirma à nouveau lors de la conférence de presse mensuelle de la Banque le 3 mars, déclarant que si « on ne peut rien » contre la spéculation sur les matières premières, en revanche, les gouvernements peuvent éviter les « effets secondaires » comme l’augmentation des salaires.

Interrogé par EIR sur le rôle des prix de la nourriture dans le déclenchement des révoltes en Afrique du Nord, Trichet admit que la BCE aurait le pouvoir d’intervenir contre la spéculation – par exemple, en bloquant les flux monétaires – mais il refusa de la dénoncer, sans parler de s’y opposer. Cependant, il déplore que le « pacte compétitif » proposé par la France et l’Allemagne empiète sur les prérogatives de la Commission européenne, appelant le Parlement européen à y remédier.

Seule voix réaliste entendue parmi les dirigeants européens, le ministre italien de l’Economie, Giulio Tremonti, pour qui la vague de révoltes provoquée par la hausse des prix alimentaires risque de s’étendre vers l’Est et finir par toucher les pays développés, où l’on redoute déjà un choc pétrolier et où le nombre de partisans de l’extrême-droite pourrait encore grandir.

Les institutions européennes œuvrent de toute évidence en ce sens. A la demande de Trichet, la Commission européenne présentera au Sommet des chefs de gouvernement de l’eurozone, le 11 mars, un plan esquissé par les collaborateurs de José Manuel Barroso et Herman van Rompuy. Plus de la moitié de ce document est consacrée à la réduction des salaires et des retraites et au démantèlement des négociations collectives.

Sous le titre « encourager la compétitivité », le document appelle de facto à mettre fin aux négociations collectives, en prévoyant de revoir « les accords de fixation des salaires afin de renforcer la décentralisation dans le processus de négociation et d’améliorer le mécanisme d’indexation » , tout en fixant des limites dans le secteur public.

Sous prétexte d’une meilleure productivité, le document appelle à supprimer les restrictions injustifiées sur certains secteurs professionnels, tels que les quotas et l’embauche de personnel syndiqué. Afin d’ « encourager l’emploi » , il appelle à « réformer le marché du travail pour promouvoir la "flexi-curité" » , c’est-à-dire éliminer la sécurité de l’emploi. Et pour assurer « les retraites et les avantages sociaux » , il préconise de repousser l’âge minimum de départ à la retraite, restreindre les départs en retraite anticipée et favoriser l’embauche des seniors.


A lire : La spéculation est dans votre assiette !


Voir les 6 commentaires

  • edith • 09/03/2011 - 12:20

    Et non tony ce n’est pas le début du fascisme c’est la continuité,il y a belle lurette qu’en amérique latine et en afrique la population supporte cet état de fait,je ne vois pas pourquoi le occidentaus seraient epargnés ! Un peu plus messieurs barroso,trichet et co les français disent que nous sommes en démocratie,ils sont tellement cartésiens qu’il leur en faut un peu plus pour le croire(la véritè , commela lumière,aveugle.le mensonge, au contraire,est un beau crépuscule qui met chaque objet en valeur. albert camus )CHEMINADE est interdit de médias depuis plus de 15 ans preuve que les français aiment se faire empapaouter.ils commencent è se reveiller mais en plébiscitant pinochette comme toujours ils prennent le mauvais cheval, ils aiment se flageller les boîtes echangistes sadomasos sont à la mode ! le problème la chute risque d’être sanglante,le glass steagall doit devenir le maître mot dans la bouche de chaque citoyen ,aprés tout14 millions de français nourrissent la bête et la cgt en prime (voir maniére de voir de janvier2010) !!!

    Répondre à ce message

  • edith • 09/03/2011 - 11:04

    Moi je suis d’accord avec trichet ,plus de keynesianisme fasciste permettra peut être a tous les français ,et il y en a beaucoup,qui pensent que nous sommes en démocratie, de se réveiller. La plupart des humains ne sont pas capable de faire des hypotheses,c’est à dire de voir l’invisible,et c’est plus grave dans les pays occidentaux où se former est plus facile qu’en afrique !la globalisation ne leur donne pas de vision globale,le français ne croit que ce qu’il voit c’est la faute à descartes alors se faire empapaouter à vitesse supersonique cela peut être positif,bien qu’il y ai plus de gens à la gaypride qu’a la fermeture d’une école où d’un hôpital et oui c’est cela la démocratie de l’empire angloromain TOUS ENSEMBLE DANS LA MERDE C’EST LE MOT D’ORDRE ET ILS AIMENT CA LES PAUVRES BOUCS !!!!

    Répondre à ce message

  • sousou • 09/03/2011 - 11:13

    :-((Comptez sur nous les Belges... Le syndicat FGTB,CSC bloquera toutes les réunions de L’UE le 11 mars.:-))
    Pas question de toucher à ’index, ni à la tradition de négociation entre syndicat et patronat, aquis de longue lutte par nos parents.

    Répondre à ce message

  • petite souris • 08/03/2011 - 22:10

    Seule voix réaliste entendue parmi les dirigeants européens, le ministre italien de l’Economie, Giulio Tremonti, pour qui la vague de révoltes provoquée par la hausse des prix alimentaires risque de s’étendre vers l’Est et finir par toucher les pays développés, où l’on redoute déjà un choc pétrolier et où le nombre de partisans de l’extrême-droite pourrait encore grandir
    ... et s’il n’en reste qu’un ce sera celui là ....

    J’espère que d’autres le suivront
    sinon la rue parlera ici comme ailleurs

    Répondre à ce message

  • tony • 08/03/2011 - 20:41

    C’est le début du fascisme ca y es on y est...et le pire c’est que ce sont des gens qui ne sont même pas élus par les peuples qui donnent ce genre de discours et qui essaie d’imposée leur politique au gouvernement...au moins les gens sont prévenu depuis le temps que s&p mets en garde le monde..l’avenir s’annonce plein de surprise.continuer comme ca messieux la revolution sera brutale cette fois si on ne coupera pas que la tete du roi mais de tout ceux qui soutienne la bete..bonne chance a vous.

    Répondre à ce message

  • TERNON Max • 08/03/2011 - 18:14

    C’est bien la preuve que c’est une orchestration internationale,subrestivement, doucement de façon progressive, incognito, ils lachent les chiens ! Basta, ça suffit, tous ces boeufs lombotisés par la peur de perdre le peu qu’ils ont et que l’on leur ronge jour après jour pour engraisser je ne sais quels porcs, vont ils finir par se réveiller ? marre, marre archi marre

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Contactez-nous !

Don rapide