Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

L’ancien directeur du BNDES brésilien soutient un nouveau Bretton Woods

La rédaction
visites
987

Dans une interview accordée à l’EIR le 18 avril, l’ancien directeur de la Banque nationale de développement du Brésil, Carlos Lessa, indique qu’il est en train de créer un mouvement basé sur les idées de Franklin Roosevelt et qu’il réfléchit à un concept positif des relations américano-brésiliennes basées sur une politique similaire. Interrogé sur l’idée de nouveau Bretton Woods développée par LaRouche, Lessa répondit : « Je pense que LaRouche a raison . »

Partisan déclaré du dirigisme économique, Lessa avait été nommé directeur de la Banque nationale de développement économique et social (BNDES) lors de l’entrée en fonctions du président Lula Da Silva, en janvier 2003. Sous le gouvernement Cardoso, la BNDES s’était limitée à financer les acquisitions étrangères d’entreprises publiques, mais Lessa lui redonna sa mission originale de banque nationale de développement. Sous sa direction, la BNDES devint le premier financier de projets d’infrastructures dans toute l’Amérique du Sud, provoquant l’ire des intérêts financiers internationaux contrôlant la banque centrale du Brésil. En novembre 2004, après d’innombrables tentatives, ceux-ci réussirent à obtenir son éviction suite à un grand débat sur la politique de « crédit dirigé » de la BNDES.

Interrogé sur les relations entre le Brésil et les Etats-Unis, Lessa estime que si ces derniers réduisaient leur agressivité dans le monde et acceptaient un ordre financier international différent, l’économie américaine aurait alors à nouveau intérêt à voir se développer l’économie mondiale. « Je crois que les Etats-Unis pourraient jouer un rôle au centre de l’expansion économique mondiale, sans entrer en confrontation avec toute autre région du monde. (...) Mais pour l’instant, il faut apprivoiser ce dragon financier, ce monstre qui dévore le monde et dévore les Etats-Unis aussi. » A une question du journaliste de l’EIR, « Que pensez-vous de l’idée de LaRouche d’un nouveau Bretton Woods et d’un nouvel ordre financier ? », Lessa répondit : « Parfait. Je pense qu’il a raison. En outre, je vous dirai qu’il y a toute une génération d’importants économistes qui disent depuis un certain temps qu’il n’est plus possible de rester sur la voie actuelle. »

Contactez-nous !