Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

L’offensive anticonstitutionnelle d’Obama pilotée par les agents de George Soros

La rédaction
visites
1578

28 juin 2011 (Nouvelle Solidarité) – La décision unilatérale de la présidence américaine d’intervenir militairement en Libye est en train de tourner au coup de force anticonstitutionnel. Lyndon LaRouche a prévenu ses compatriotes et ses amis démocrates en particulier, que désormais, seule l’éviction immédiate de Barack Obama pourra empêcher un coup d’Etat à la Hitler. Après la plainte contre Obama, la révolte de la Chambre des représentants et la rédaction d’une procédure de destitution, un groupe de sénateur tente désespérément de sauver Obama. Voici le communiqué de presse publié hier par le Comité d’action politique de Lyndon LaRouche (LPAC) :


Obama envoi un « agent d’une puissance étrangère » défendre son offensive contre la Constitution

27 juin 2011, LaRouche PAC — Le mardi 28 juin, la commission des Affaires étrangères du Sénat, présidée par le sénateur démocrate du Massachusetts John Kerry, tiendra une audition sur la Libye et les Pouvoirs de guerre, à laquelle interviendra au côté d’universitaires, l’homme représentant l’administration Obama, Harold Koh, actuel conseiller juridique du département d’Etat. Koh est l’un des deux haut conseillers juridiques du gouvernement ayant fournit les justifications « légales » au président Obama pour rejeter le jugement du Bureau de Conseil juridique du ministère de la Justice [*] et passer outre la Constitution des Etats-Unis, en lançant une guerre contre la Libye sans approbation du Congrès.

Les faits montrent que Koh est de facto un agent du milliardaire pro-drogue et agent britannique Georges Soros, ce qui en fait légalement un « agent d’une puissance étrangère », a déclaré Lyndon LaRouche, la Grande-Bretagne en l’occurrence. La marionnette britannique Obama envoi donc un agent britannique au Congrès pour exiger que le Sénat ratifie le fait de déchirer la Constitution des États-Unis.

Le pedigree britannique de Georges Soros est profondément inscrit dans son parcours ainsi que dans sa philosophie. Après avoir collaboré dans son adolescence avec les nazis pour la saisie des biens de ses frères juifs en Hongrie, Soros a émigré en Angleterre où il a été formé pour devenir un homme de paille financier pour le compte des grandes familles de l’oligarchie britannique, dont les Rothschild et, d’après certaines informations, la Reine elle-même. Il n’a d’américain que le passeport.

En ce qui concerne l’agent de Soros Harold Koh, son lourd passé ne peut qu’être résumé ici, mais cela devrait suffire à faire réfléchir quiconque se considère comme patriote américain.

  • Expert en droit international, Koh fut membre du Directoire de l’ONG de Soros Human Rights Watch, au moins entre 1995 et 1999. L’une des missions principales de cette organisation est de récuser toute politique de lutte contre le trafic de drogue international, ainsi qu’aux Etats-Unis.
  • Lorsqu’il fut nommé Secrétaire d’Etat assistant pour la Démocratie, les Droits de l’Homme et le Travail par Madeleine Albright en 1998, Koh défendi le programme de Soros en matraquant systématiquement le gouvernement colombien pour qu’il négocie avec le cartel de la drogue meurtrier (les FARC) qui terrorise son peuple, et purge les officier militaires s’y opposant.
  • Koh a également supervisé personnellement le coup d’Etat contre le Président péruvien anti-drogue Alberto Fujimori, qui fut entièrement financé par George Soros.
  • Koh est un des principaux promoteurs de la doctrine Blair/Soros selon laquelle la souveraineté nationale devrait être supprimée lorsqu’une nation est jugée (par qui ?) avoir violé les droits de son peuple. Dénommé « Responsabilité de protéger », cette doctrine a servi de justification à Koh pour la guerre en libye. L’essence de cette doctrine a été explicitement énoncée par Soros en janvier 2004 dans un article pour le magazine Foreign Policy et intitulé « La souveraineté du peuple » : « la souveraineté est un concept anachronique provenant de temps révolus où la société était constituée de dirigeants et de sujets, pas de citoyens. Elle devint la pierre angulaire des relations internationales avec le Traité de Westphalie de 1648 (…) Les dirigeants d’un Etat souverain ont une responsabilité de protéger les citoyens de l’Etat. Lorsqu’ils y manquent, la responsabilité est transférée à la communauté internationale. »

Koh ne sera pas le seul agent de Soros à s’adresser à la Commission des Affaires étrangères du Sénat. Lors de la deuxième cession, après l’ancien spécialiste en droit constitutionnel de la Library of Congress Louis Fisher, actuellement membre du Constitutionnal Project, s’exprimera le professeur de Droit de la Temple University Peter Spiro, un affilié de longe date de l’Open Society Institute/Georges Soros Foundation et qui a écrit à plusieurs reprises que la loi internationale supplante la Constitution des Etats-Unis.

Est-ce que les véritables patriotes américains vont commencer à se lever ?


[*L’Office of Legal Counsel (OLC) a pour mission d’assister le Procureur général des Etats-Unis (ministre de la Justice) dans sa fonction de conseiller juridique du Président et de l’ensemble de l’exécutif – ndlr.

Contactez-nous !