Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

L’uranium au cœur de l’accord Franco-Libyen ?

La rédaction
visites
695

La visite récente de Nicolas Sarkozy en Libye a provoqué un concert de critiques, en particulier de l’Allemagne et de la Grande Bretagne. Selon le

30 juillet (Nouvelle Solidarité) - La visite récente de Nicolas Sarkozy en Libye a provoqué un concert de critiques, en particulier de l’Allemagne et de la Grande Bretagne. Selon le Frankfurter Allgemeine Zeitung du 27 juillet, ceci aurait avoir avec le contenu du mémorandum signé par Nicolas Sarkozy et Mouammar Kadhafi, un accord secret, « qui le restera probablement », selon le journal. L’histoire « officielle » de l’accord pour fournir un réacteur nucléaire à la Libye pour dessaler l’eau de mer, n’est pas toute l’histoire, selon le FAZ et d’autres médias.

Sarkozy a donné lui-même des pistes sur le fait que l’accord pourrait porter sur l’uranium. Lors de son voyage en Libye, il a déclaré que le mémorandum profiterait à Areva, en raison de réserves de 1600 tonnes d’uranium connues de la Libye, réserves qui n’incluent pas d’autres gisements qui pourraient être découverts dans le sud du pays dans les prochaines années. Ce n’est donc pas un hasard si un autre mémorandum signé au cours du même voyage qui porte sur la recherche, inclue un projet conjoint pour l’exploration des nouveaux gisements d’uranium. D’autres médias ont aussi rapporté, ici ou là, l’existence des réserves importantes, non encore détectées.

Est-ce qu’avec la vente de technologie nucléaire pour le dessalement d’eau de mer à cette même Libye, les accords avec la Chine autour du Soudan et le partenariat gazier avec la Russie, Nicolas Sarkozy a en vue un développement économique conjoint entre les nations qui stabiliserait la situation internationale, avec comme perspective la mise en place du Pont terrestre eurasiatique ? Ou alors est-ce seulement une attitude de circonstance pour mettre un maximum de pions dans sa besace ? Est-ce réellement « sa » besace ? Voici des questions sur lesquelless Nicolas Sarkozy devrait interroger sa conscience.

Contactez-nous !