Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité
Brèves

La BCE et la Fed jettent de l’essence sur le feu

La rédaction
visites
1643
commentaire

7 septembre 2007 (Nouvelle Solidarité) - Hier, la Banque Centrale Européenne (BCE) et la Réserve Fédérale américaine (Fed) ont injecté près de 100 milliards de dollars dans le système bancaire au bord de la rupture. Depuis la crise ouverte du mois d’août, les banques privées n’ont eut de cesse de recourir aux largesses des autorité monétaires afin d’apaiser leur besoin de liquidités, sans quoi les acteurs financiers seraient déjà mort de soif.

Jeudi, la BCE a encore pompé 42 milliards d’euros sur le marché monétaire pour « apaiser les tensions » comme le dit Reuters. Depuis le 9 août, La BCE a prêté en urgence près de 300 milliards d’euros. N’ayant d’autre choix face à la spirale dans laquelle sont prises les grandes banques britanniques, et notamment la Barclay’s, même la Banque d’Angleterre s’est résolu à injecter de l’argent dés la semaine prochaine. D’après l’AFP, elle pourrait financer 26 milliards d’euros de prêts au réseau bancaire. De son côté, la Fed à injecté 31,25 milliards de dollars, sa plus grosse injection depuis le 10 août.

Si ces injections s’arrêtent, les marchés s’ecrouleront, et si ces injections continuent, sans pour autant pouvoir empêcher au final la chute des marchés, l’inflation actuelle deviendra hyperinflation. Dans la zone euro, la masse monétaire « M3 » s’est accru en juillet à un rythme annuel supérieur aux mois précédent, à +11,7 %.

A lire : Les dettes ne sont pas des actifs

Contactez-nous !

Don rapide