Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 11 décembre - Miracle économique chinois : l’importance de la séparation stricte des banques Lire Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire
Accueil Actualité
Brèves

La Chambre des représentants s’attaque à quelques vaches sacrées

La rédaction
visites
685
commentaire

Les premières auditions du 110ème Congrès, qui siège depuis deux semaines, ont vu une remise en cause salutaire de certaines « idées reçues » en matière économique, responsables de la destruction de l’économie américaine et de l’économie mondiale. Ces manifestations de bon sens reflètent l’intervention énergique du Mouvement des jeunes larouchistes (LYM) auprès des élus, ainsi que la reconnaissance de l’état réellement catastrophique de la situation économique aux Etats-Unis. Pour ne citer que quelques éléments :

  1. La commission des Ways and Means (Finances) de la Chambre a commencé, le 23 janvier, à examiner l’état de l’économie américaine et à préparer les bases d’une loi future. Le dossier officiel mis à la disposition de tous les députés et de leurs collaborateurs et présenté à la table d’information dans la salle, contient la déposition de l’Executive Intelligence Review, notamment le projet de législation d’urgence pour relancer l’économie américaine rédigé par Lyndon LaRouche en 2006. A en juger par la discussion lors de l’audition, certains élus avaient déjà lu cette déposition. Bien que la plupart des « experts » ayant pris la parole s’en soient tenus à la ligne conventionnelle (l’économie américaine est prospère), il est certain que le point de vue exprimé par l’EIR aura un impact significatif dans les semaines à venir.
  2. Lors d’auditions le 24 janvier devant la sous-commission des Autoroutes, rattachée à la commission du Transport et de l’Infrastructure de la Chambre, le président Peter DeFazio a souligné l’importance d’adopter une perspective sur 50 ans. Au cours de la discussion, le député Brian Higgins a remis en question la politique de privatisation de l’infrastructure suivie par l’équipe Bush-Cheney, rappelant que la question du rôle du gouvernement fédéral dans le financement de l’infrastructure avait déjà été résolue à l’époque d’Abraham Lincoln, qui encourageait les projets de construction de ponts, routes et chemins de fer. « Voilà le genre de politique qui permit de bâtir la nation », dit-il. Le député James Oberstar rappela ce qui avait été accompli par les présidents Franklin Roosevelt et Eisenhower.
  3. Lors d’une audition à la sous-commission de l’Aviation du Sénat, le 24 janvier, le sénateur Jay Rockefeller s’en est pris à la dérégulation de l’industrie aérienne, qui a eu des conséquences désastreuses pour des Etats pauvres comme le sien, la Virginie occidentale.

D’autres charges contre le système actuel seront lancées cette semaine, lors d’auditions de la Commission économique conjointe et de celle des Ways and Means de la Chambre, sur l’impact de la mondialisation sur la « classe moyenne » américaine.

Contactez-nous !

Don rapide