Solidarité&progrès

Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

AccueilActualité
Brèves

La Chine et l’Afrique du Sud signent des accords sur l’énergie nucléaire

La rédaction
visites
1073
commentaire

Une délégation chinoise conduite par le Premier ministre Wen Jiaboa et le ministre des Affaires étrangères Zhaoxing Li, était en visite officielle en Afrique du Sud dans la troisième semaine de juin pour signer des accords de coopération dans le domaine de l’énergie nucléaire.

Tseliso Maqubela, directeur du Département sud-africain des Minéraux et de l’Energie, déclara lors d’une conférence de presse que cet accord avec la Chine serait « un cadre efficace pour coopérer avec ce partenaire stratégique. (...) L’accord porte essentiellement (...) sur les mines d’uranium [et] sur le développement conjoint de réacteurs nucléaires. » Un autre point essentiel, précisa-t-il, concerne l’échange de personnel entre l’Afrique du Sud et la Chine.

Les Chinois et les Sud-Africains ont également discuté d’une collaboration dans le domaine du Pebble Bed Modular Reactor (PBMR) (réacteur à lit de boulets). La Chine développe son propre réacteur à haute température (HTR), basé sur la même technologie allemande que le PBMR sud-africain. L’année dernière, les deux pays ont signé un protocole pour travailler ensemble sur les composants fondamentaux du PBMR et du HTR chinois. A ce sujet, le président sud africain Thabo Mbeki a déclaré que « les deux pays communiquent entre eux, et je suis persuadé que nous pourrons développer un système de coopération pour la mise au point de ce système technologique ».

En mars, le mensuel South Africa Energize, porte-parole de l’industrie du génie électrique en Afrique du Sud, avait repris un article de Jonathan Tennenbaum, un collaborateur de Lyndon LaRouche, sur la conférence internationale sur le PBMR qui s’est tenue à Londres en janvier 2006. L’article était paru dans la revue Executive Intelligence Review du 10 février.

Vous avez adoré cet article ? Rejoignez-nous !

Si le monde est réduit aux seules énergies renouvelables, qui par leur faible densité et leur caractère intermittent permettent de produire beaucoup moins que les combustibles fossiles et le nucléaire, la capacité d’accueil de la Terre se réduira brutalement à un milliard d’êtres humains !

En savoir plus

Don rapide