Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité
Brèves

La Cour Constitutionnelle allemande pourrait causer la fin des renflouements européens !

La rédaction
visites
1302
commentaire

24 novembre 2010 (Nouvelle Solidarité) – Une source allemande bien informée a confié hier à nos confrères du magazine EIR que le Fond européen de stabilité financière (FESF) – une structure luxembourgeoise de droit privé créée pour renflouer la Grèce et les autres pays « PIIGS » – est d’ores et déjà en train de lever des fonds sur les marchés en utilisant la garantie de l’Etat allemand, ce qui, selon lui, serait illégal. En effet, le Traité de Lisbonne, qui, en terme de droit est l’autorité suprême sur l’ensemble des questions européennes, interdit tout renflouement d’Etats ou d’institutions financières, ce qui est pourtant la raison d’être du FESF. Cette source a également expliqué que le chef du FESF, Klaus Regling, joue sur les différentiels de taux d’intérêt entre pays afin de lever ces fonds, ce qui est pour le moins d’un cynisme effroyable.

D’autre part, cette source rapporte que le gouvernement allemand planche sur la nouvelle loi d’insolvabilité sur laquelle Merkel et Sarkozy se sont mis d’accord lors de leur rencontre d’octobre à Deauville. Ce mécanisme forcerait les banques, et pas seulement les contribuables européens, à supporter une part du fardeau financier en cas d’insolvabilité. Toutefois, cette loi qui est censée entrer en vigueur en 2013 afin de remplacer le FESF lorsque celui-ci arrivera à échéance est une fausse alternative, car elle ne remet pas en cause le mécanisme de renflouement. Quoi qu’il en soit, l’ensemble de ce processus requiert une modification du Traité de Lisbonne, ce qui obligerait les autorités allemandes à procéder à un référendum, si l’on se fie au récent jugement de la Cour Constitutionnelle de Karlsruhe, ce qui suscitera à nouveau de fortes réactions des marchés financiers.

Les sages de Karlsruhe doivent examiner avant le fin de l’année une plainte formulée à l’encontre de l’FESF par cinq professeurs renommés outre-Rhin. Ce simple fait aura un impact énorme sur les marchés. L’importance de cette procédure constitutionnelle portant sur l’ensemble du mécanisme européen de renflouement est soulignée par l’expert financier du Financial Times, Gideon Rachman. Dans sa tribune du 23 novembre, il insiste sur le fait que l’attitude du gouvernement allemand est déterminée par ses craintes de voir Karlsruhe juger son plan inconstitutionnel. La colère grandissante des Allemands contre la politique de renflouement « nourrit l’inquiétude croissante de voir la Cour constitutionnelle déclarer illégale la participation du gouvernement allemand dans les renflouements européens », explique-t-il en n’excluant pas que l’Allemagne puisse être le premier pays à « exécuter » l’Euro. Au sujet de la crise irlandaise, le tabloïd Bildzeitung écrivait ce matin que l’Allemagne s’approchait d’un retour à « l’heure zéro » sur la monnaie unique, reprenant la fameuse expression allemande de 1945 qui servait à qualifier le nouveau départ que voulait prendre l’Allemagne.

L’éventuelle décision de la Cour constitutionnelle fait donc figure de véritable bombe à retardement contre les dirigeants européens dont la politique est celle dictée par l’oligarchie financière. Mais encore plus près de nous se trouve une autre bombe : l’éventuel rejet par le Parlement et le peuple irlandais du budget d’austérité avancé par le Premier ministre Cowen, ce qui aurait pour effet de mettre à bas le plan d’ « aide » imposé par l’UE et le FMI, c’est-à-dire le plan de renflouement de la City...

Voir le commentaire

  • petite souris • 24/11/2010 - 23:09

    Les allemands et les irlandais vont faire sauter la City !
    Bravo !
    ... et que font les français ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Contactez-nous !

Don rapide