Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité

La Larouchiste Kesha Rogers exige des excuses du Comité exécutif du Parti démocrate

La rédaction
visites
891
commentaire

16 mars 2010 (Nouvelle Solidarité) – Prenant connaissance de la résolution publiée le 13 mars par le Comité exécutif du Parti démocrate du Texas (SDEC), dénonçant l’élection qui l’a désignée comme candidate aux prochaines élections de la Chambre de représentants des Etats-Unis [*], Kesha Rogers a exigé des excuses de ce même Comité envers elle-même, envers Lyndon LaRouche et envers les électeurs du parti démocrate. En effet, la résolution contient des mensonges éhontés et des calomnies, dont le seul objectif est de permettre au SDEC de justifier leur condamnation de l’élection où pourtant une large majorité de 52,3% des électeurs l’a désignée comme candidate.

« La tentative de me punir pour avoir emporté l’élection primaire, (…) alors que j’étais la seule candidate à avoir fait campagne dans le district, est un exemple de plus de la mentalité de « perdants », typique du SDEC ces deux dernières décennies, qui a vu le Parti démocrate réduit au statut de parti minoritaire au Texas.

« Mon appel à la destitution du Président Obama a été entendu par des électeurs qui ont reconnu que ce n’est pas moi qui menace de limiter les soins médicaux via des réductions drastiques du Medicare et du Medicaid ; ce n’est pas moi qui ai renfloué les banques de Wall Street et de la City de Londres, alors que les taux de chômage et de saisies des logements atteignent de niveaux intolérables ; ce n’est pas moi qui ai donné l’ordre de supprimer les vols habités de la NASA.

« Ma campagne s’est engagée à soutenir le Plan « LaRouche » qui exige de revenir sur les politiques de renflouement, en restaurant les critères de la loi Glass-Steagall dans le secteur bancaire ; de rétablir tous les financements pour la NASA ainsi que les investissements dans les projets d’infrastructure, afin de créer de millions d’emplois productifs. Tout ceci dans la tradition du grand Parti démocrate de Franklin Delano Roosevelt et de John F. Kennedy. Ce n’est pas moi, qui ai abandonné cette tradition– c’est le Président qui a tourné le dos à nos grands prédécesseurs, et aux électeurs, et c’est ce qui explique sa chute rapide dans les sondages dans cet Etat, mais aussi au niveau national.

« L’action du SDEC aura peu d’impact sur ma campagne, étant donné que nous sommes engagés dans un travail de remobilisation de l’électorat démocrate, à la base, maison par maison. Cette action démontre l’extrême arrogance du SDEC à l’égard des électeurs, leur mépris de leur légitime colère et de la frustration des citoyens. C’est la même arrogance narcissique dont fait preuve le président Obama, qui prétend savoir mieux que les électeurs, (…) alors que ses politiques ont un effet désastreux sur la vaste majorité d’Américains.

« Dans sa dernière conférence Internet, Lyndon LaRouche a déclaré que c’est cette attitude narcissique et sa soumission aux exigences de ses contrôleurs à Londres, (…) qui est à l’origine des ides de Mars. Apparemment, pour le moment, les fous du SDEC sont en train de s’aligner derrière un Obama qui n’en a pas pour longtemps à son poste.

« Ils devraient se rappeler ce qui est arrivé la dernière fois où les démocrates du Texas ont jeté aux orties les voix de leurs électeurs. C’était en 1988, lorsque le démocrate larouchiste Claude Jones, élu à la tête du Parti démocrate de Harris County, avait été éjecté illégalement de son poste par les bureaucrates du Parti. L’impact presque fatal de cette décision a été de donner aux républicains un contrôle presque total sur l’Etat, qui n’a été remis en question que très récemment.

« Il y a un prix fort à payer pour cette arrogance. J’attend des excuses de la part du SDEC.

« On devrait aussi rappeler aux idiots qui voudraient me punir, que les règles du Parti de l’Etat établissent clairement qu’ils peuvent être démis de leur fonctions s’ils soutiennent un Républicain contre un candidat du Parti démocrate. En s’en prenant à moi, qui ai été choisie par les électeurs démocrates de la 22ème circonscription, ils contribuent à la réélection de Pete Olsen, le Républicain sortant, ouvrant ainsi la porte à leur propre démission ».


Lire aussi :


[*Dans une résolution en 8 points publiée le 13 mars, le Parti démocrate du Texas déclare qu’il « n’aura aucune relation avec les campagnes des personnes se désignant comme faisant parti du mouvement de LaRouche ou étant liées à Lyndon LaRouche ; de telles campagnes n’auront pas accès à la propagande électorale du Parti, ni à figurer sur le site du Parti, ni à obtenir des positions de privilège ou autres formes de reconnaissance, lors des réunions du Parti ou des conventions. »

Écrire un commentaire

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Contactez-nous !

Don rapide