Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 11 décembre - Miracle économique chinois : l’importance de la séparation stricte des banques Lire Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire
Accueil Actualité
Brèves

La Maison Blanche dans son bunker (III)

La rédaction
visites
1171
commentaires

21 juillet 2010 (Nouvelle Solidarité) – Acculé dans une logique folle, Barack Obama persiste et signe dans sa volonté de détruire le programme spatial américain. Si le président américain passe son temps à dire qu’il fait tout pour créer des emplois que même les chefs statisticiens ont du mal à trouver, il a montré lundi tout son mépris pour la science et la technologie lors d’une rencontre privée avec l’ancien astronaute et sénateur démocrate John Glenn.

Considéré comme un héros aux Etats-Unis après avoir joué un rôle pionnier dans le programme d’exploration spatiale américain, John Glenn s’est vu traiter comme un moins que rien par Obama lors d’une entrevue le 19 juillet à la Maison Blanche. Selon plusieurs personnes ayant parlé à John Glenn après la rencontre, le Président aurait dit que le programme spatial n’est qu’un gaspillage d’argent que les Etats-Unis ne peuvent se permettre. Obama se serait montré « irrespectueux et indifférent » à l’égard de son interlocuteur à qui il n’a pas hésité à couper la parole. Ces personnes ont qualifié l’entrevue de véritable « désastre ».

En février, le budget 2011 soumis au Congrès par la Présidence prévoyait d’en finir avec l’exploration humaine de l’espace. Mais au moment même où Obama rencontrait Glenn, les députés démocrates et républicains de la Commission des Sciences et de la technologie retoquaient le projet de la Maison Blanche en autorisant le financement du programme de vols habités, tout comme l’avaient fait leurs homologues du Sénat la semaine dernière.

En rompant avec l’esprit pionnier américain, en poursuivant sa politique pro-Wall Street et imposant l’austérité sociale, Barack Obama s’est coupé de sa base et a fait de son départ la condition sine qua non de toute renaissance économique.


Lire aussi :


Voir les 2 commentaires

  • philippe • 21/07/2010 - 19:48

    En 1969, (je n’avais pas encore 9 ans) j’ai attendu devant la télévision(en noir et blanc) pour voir les premiers pas de l’homme sur la lune. Dans mon esprit, c’était le début d’une formidable aventure... 41 ans après, la déception est toujours présente, les différends président Américain qui se sont succédés, ont toujours promis de relancer ce programme, ils ont tous menti. Les dettes d’états, les banques,les grands financiers,et les hommes politiques, ont détruit ce grand projet de conquête spatiale. Je ne vais pas m’épancher d’avantage, je veut juste dire que les hommes, et femmes politique dans leur ensemble me dégoutent profondément. Que M. Cheminade, est le seul pour qui je pourrais voter en 2012. Parce que le seul à avoir des projets d’avenir. Tous les autres, sont dans le profit immediat, de pouvoir ou d’argent.

    Répondre à ce message

  • petite souris • 21/07/2010 - 22:50

    Obama a-t-il compris de quoi voulait lui parler J Glenn ?
    Sait-il encore ce qu’il fait ?
    Sait-il encore ce que font les membres du congrès ?

    On a vraiment l’impression d’une fuite en avant désespérée, comme ce qu’il se passe en France Sarko et ses ministres se cachent derrière "l’affaire" Woerth-Bettencourt.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Contactez-nous !

Don rapide