Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité

La Réserve Fédérale de New York avertit d’une crise majeure dans le marché de fonds hyper-spéculatifs (Hedge Funds). LaRouche appelle ça « un sage avertissement »

La rédaction
visites
700
commentaire

La Banque de la Réserve Fédérale de New York a publié le 2 mai, un rapport sur les fonds hyper-spéculatifs qui lance un avertissement sévère contre « la concentration des risques » qui correspond en tous points à la situation de 1998 avant la grande explosion du fonds hyper-spéculatif LTCM qui a presque fait s’effondrer le système monétaire international avec lui.

Le 3 mai 2007 (EIRNS)

La Banque de la Réserve Fédérale de New York a publié le 2 mai, un rapport sur les fonds hyper-spéculatifs qui lance un avertissement sévère contre « la concentration des risques » qui correspond en tous points à la situation de 1998 avant la grande explosion du fonds hyper-spéculatif LTCM qui a presque fait s’effondrer le système monétaire international avec lui. Cette crise du LTCM avait amené le président Clinton à proposer une conférence internationale pour créer « une nouvelle architecture financière » mais aucune vraie mesure n’avait été prise.

Lyndon LaRouche a remarqué au sujet de ce rapport qu’un « sage avertissement avait été donné. »

Le rapport signale que « des corrélations récentes et importantes concernant les bénéfices des fonds hyper-spéculatifs peuvent suggérer une concentration de risques comparable à celle qui a précédé la crise de ces fonds de 1998. » En langage plus simple, par le mot « corrélations », les experts indiquent que la grande majorité de ces fonds d’investissements font les même paris, investissent dans les même transactions, achètent les mêmes types de dettes, etc... et qu’une éruption soudaine de pertes financières les frapperait tous internationalement, comme lors de la crise du défaut de paiement russe qui a détruit LTCM et beaucoup d’autres en octobre 1998. De plus, les fonds hyper-spéculatifs investissent avec une grande part de fonds empruntés. « De telles stratégies de placement » et l’endettement par effet de levier « augmentent les risques lorsque les fonds doivent quitter des positions comparables en réponse à un choc commun », averti le rapport de la FED rédigé par son économiste des marchés Tobias Adrian.

Contactez-nous !

Don rapide