Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

La Réserve fédérale mène une politique criminelle

La rédaction
visites
2493

26 septembre 2009 (Nouvelle Solidarité) – Hier au Congrès américain, s’est tenu le débat très attendu de la Commission des services financiers sur le contrôle public de la Réserve fédérale (Fed). Mais la Commission présidée par le député Barney Frank, alias le renfloueur, a totalement évité le sujet qui fâche. Les débats se sont limités à la résolution HR1207 du député texan Ron Paul, en tentant d’ailleurs de l’enterrer habilement. Cette résolution, soutenue par 296 parlementaires, exige que le Congrès puisse réguler la Fed en l’auditant une fois par an. Mais au-delà de l’opacité de la banque centrale américaine et de son entente fusionnelle avec Wall Street, le véritable scandale est sa politique hyperinflationniste et criminelle. Lyndon LaRouche a déclaré qu’il fallait immédiatement mettre la Fed sous contrôle public, sans quoi toute l’économie américaine s’effondrera.

Selon l’agence Bloomberg News, la Réserve fédérale a prêté, dépensé et garanti 11 800 milliards de dollars cette année pour venir en aide aux marchés financiers. Elle est aujourd’hui garante, selon sa succursale de Richmond en Virginie, de près de la moitié des encours financiers américains. On estime que la masse monétaire du dollar, dont les chiffres ne sont plus publiés, s’accroît à un rythme annuel de 20% pendant que le crédit se contracte au rythme de 15 à 20%. On étrangle donc l’économie réelle tout en faisant marcher la planche à billet : c’est la dynamique de l’hyperinflation.

Plutôt que de valider la résolution HR1207 qui serait immédiatement adoptée par la Chambre des représentants, Barney Frank tente de l’enterrer en l’intégrant dans la réforme de la régulation financière qu’il prépare avec la Maison Blanche. Cette réforme est même contradictoire avec la HR1207, puisque Barack Obama souhaite qu’elle renforce les pouvoirs de la Fed afin de pouvoir réguler l’économie et les marchés. Quant à Barney Frank, il est au service de Wall Street et a joué un rôle clé l’an dernier pour faire adopter le Plan de renflouement de l’Administration Bush.

Personne ne sait à qui prête la Fed, ni quel type d’actif elle accepte en contrepartie de ses prêts. Elle tient aussi secrets les taux d’intérêts qu’elle sert aux banques qui viennent déposer dans sa réserve leurs « excédents », dont les montants sont passés de 2 à 900 milliards en un an ! Cette augmentation soudaine s’explique par le fait que les banques y placent l’argent que la Fed leur a prêté et qu’elles préfèrent le placer là plutôt que de le prêter aux entreprises et aux particuliers. La Fed est également en train de racheter aux banques pour 1200 milliards d’actifs titrisés sur des crédits hypothécaires (MBS).
Désormais, la Réserve fédérale est aussi le principal acquéreur et détenteur de bons du Trésor – devant la Chine et le Japon ! – puisqu’elle a acheté presque la moitié des bons émis cette année. Elle cherche ainsi à retarder l’effondrement inévitable du dollar en maintenant artificiellement la valeur des bons américains, grâce à la planche à billet.

« Nous sommes dans l’Allemagne de 1923 ! », a déclaré Lyndon LaRouche, « sauf que cette fois c’est à l’échelle mondiale ». « La Réserve fédérale est une entreprise privée », a-t-il dit, « et n’a aucun droit de dissimuler ses pratiques. D’autant plus qu’il s’agit d’une politique hyperinflationniste qui nous mène vers un effondrement certain. La Fed est folle et doit être mise sous un contrôle strict, sans quoi les Etats-unis s’effondreront. Tout congressiste qui défend la Fed se rend coupable de trahison, et je pense en particulier à Barney Frank.

« Pour régler ce problème, rien ne sert d’en faire un scandale, il faut passer aux menaces. Cette politique doit être jugée du point de vue de ses conséquences. Nous ne pouvons pas nous perdre en politesses et en discussions sur des détails, ce serait une entrave. Tous ceux qui soutiendront la politique criminelle de la Fed se rendront coupables de crime.

« Nous devons dire la vérité aux Américains. Il y a un mouvement contestataire massif dans la population, et si nous leur disons clairement ce qu’il se passe, ils réagiront. Il faut aussi être clair avec nos politiciens et leur dire : « Bande de couillons, il se passe quelque chose dans ce pays dont vous n’avez pas idée. Le peuple ne tolèrera pas ces politiques débiles et pour l’instant, vous êtes en plein dans sa ligne de mire ! Vous voulez finir comme le régime est-allemand ? Eh bien vous êtes sur la bonne voie ! ». Nous ne devons pas nous disperser et foncer. S’ils persistent dans leur politique, alors nous les ferons tomber. Utilisons le pouvoir que l’on a à cet effet. Nous pouvons faire tomber ces types et nous allons le faire ! »


A lire : « Nous mettrons les restes de la Fed dans la cave de la Banque nationale »


Contactez-nous !