Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 11 décembre - Miracle économique chinois : l’importance de la séparation stricte des banques Lire Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire
Accueil Actualité
Brèves

La Russie et l’Iran évoquent une connexion par rail avec l’Europe

La rédaction
visites
1037
commentaire

23 novembre 2011 (Nouvelle Solidarité) – Alors que les va-t-en guerre des pays de l’OTAN font monter la pression contre l’Iran, la Russie a évoqué une coopération étendue pour le développement du rail avant-hier, lors de la Seconde Conférence russe sur le Rail à Moscou. Le président des chemins de fer russe, Vladimir Yakounine, a rencontré son homologue iranien Abdulali Sahib Mohamadi, pour évoquer une connexion entre l’Iran et l’Europe via la Russie, a rapporté l’agence de presse IRIB News.

Les deux diplomates ont évoqué la connexion des chemins de fer iraniens à la Russie via l’Azerbaïdjan, et ont souligné le besoin de relier Bandar Abbas, un port iranien au bord du Golfe persique, à l’Europe via la Russie. Cela ferait partie du projet de corridor transnational Nord-Sud de 667 km, qui est en cours de discussion depuis 2001. Ce plan reconstruirait les connexions par rail existant entre l’Iran, le Kazakhstan et l’Ouzbekistan, le Turkmenistan et la Russie, et étendrait le trafic fluvial et d’autres moyens de transport. La Russie est également impliquée dans l’électrification de deux lignes iraniennes sur le chemin de fer Bask-Teheran, et Sufiyan-Razi.

Le Moscow Times citait hier Yakounine affirmant que les chemins de fer russes sont à la recherche de nouveaux projets dans le Moyen-Orient, bien que l’investissement en Libye ait été moins que satisfaisant. «  Nous recherchons la possibilité de pénétrer le marché international de la construction d’infrastructure. Notre première tentative en Libye semble ne pas avoir été très exaltante, mais nous continuons cette politique  », a-t-il affirmé. Yakounine a dit que la Russie projetait de travailler aux Emirats Arabes Unis et dans d’autres pays du Golfe persique. « Ils ont un programme très substantiel pour développer l’infrastructure de chemins de fer. Et nous souhaiterions y participer », a-t-il déclaré. La Russie souhaite au final terminer le projet de 2,2 milliards d’euros en Libye, bien que les pertes s’élèvent maintenant à 20 milliards de roubles (647 millions de dollars).

3000 délégués du monde entier ont participé à la conférence moscovite sur les chemins de fer.

Voir le commentaire

  • petite souris • 23/11/2011 - 12:56

    Ce plan reconstruirait les connexions par rail existant entre l’Iran, le Kazakhstan et l’Ouzbekistan, le Turkmenistan et la Russie, et étendrait le trafic fluvial et d’autres moyens de transport
    Voilà un plan qui va dans le sens de la paix par le développement mutuel.
    Il ne faut donc pas être étonné que cela ne va pas dans le sens de nozélites prédatrices ...

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Contactez-nous !

Don rapide