Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité
Brèves

La Russie investit 400 milliards dans le ferroviaire et confirme le Projet de Béring

La rédaction
visites
2132
commentaire

8 septembre 2007 (LPAC) - Jeudi dernier, la Russie a décidé d’un plan de développement stratégique qui pourrait mener à un investissement de 13 000 milliards de roubles (environ 400 milliards d’euros) pour l’entretien et surtout l’expansion du réseau ferroviaire entre les grands ports et les centres économiques d’ici à 2030. Ce plan inclut la liaison ferroviaire jusqu’au détroit de Béring, qui devrait se connecter à un tunnel prévu pour relier la Sibérie à l’Alaska.

La société des chemins de fer russes (RZD) explique sur son site internet que ce plan vise à améliorer la qualité et l’efficacité du service. Son chef, Vladimir Yakounine, a dévoilé le plan lors d’une rencontre avec le président Vladimir Poutine mardi dernier.

Une grande quantité du matériel roulant va être renouvelé, et 6000 km de voies nouvelles vont être bâtis avant 2015, dont des lignes à grande vitesse. Et pour l’horizon 2030, ce sont 15800 kilomètres de voies qui vont être construit, incluant 3500 km pour relier le détroit de Béring, et une liaison entre l’île de Sakhaline et le continent. Vladimir Yakounine a affirmé que ce développement nouveau du rail allait profiter en majeure partie à l’Orient russe : « nous accomplirons un développement accéléré de l’est de la Sibérie et de l’Extrême-Orient russe, qui auront une population de 18 millions de personnes et créerons les conditions pour exploiter les gisements de charbon à hauteur de 65 millions de tonnes, et pour produire 10 millions de tonnes de minerai en 2030, ainsi que donner l’élan pour développer les champs pétrolifères et gaziers. »

JPEG - 36.3 ko
Plan de développement ferroviaire russe
Contactez-nous !

Don rapide