Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

La Russie veut coopérer avec les Etats-Unis contre l’opium afghan

La rédaction
visites
1111

1er février 2009 (Nouvelle Solidarité) – Victor Ivanov, directeur du Service fédéral russe de contrôle des stupéfiants, a déclaré dans le quotidien Rossiyskaya Gazeta du 31 janvier, la volonté russe de coopérer avec la nouvelle administration américaine en Afghanistan, afin de lutter contre le trafic de drogue. Après les attentats de Bombay en novembre dernier, Victor Ivanov avait vivement dénoncé les réseaux narcoterroristes de la région, qui vivent de l’opium afghan. [*]

Soulignant l’extension du trafic de drogue du sud de l’Afghanistan vers les pays d’Asie centrale, il a indiqué dans cette interview que « pour réduire ce danger, nous avons un intérêt vital à travailler avec la nouvelle administration américaine ». Pour démarrer, Victor Ivanov propose d’organiser, sous l’égide de l’ONU, une grande conférence sur la Paix et la Prospérité en Afghanistan. « Il serait approprié que cette conférence se tienne en Afghanistan », a t-il dit, proposant d’y rassembler toutes les tribus et les forces politiques afghane « prêtes à un dialogue constructif ». Il propose aussi que la Russie, « dont les forces n’ont pas pris part à cette guerre de 7 ans », y joue un rôle particulier. Ivanov a expliqué qu’ « une nation afghane unie, indépendante et forte » serait la seule façon d’arrêter le trafic de drogue dans la région.

Lire aussi L’Amiral Mullen parle des « intérêts mutuels » américano-iraniens

Contactez-nous !