www.solidariteetprogres.org | BP27 92114 Clichy cedex | 01 76 69 14 50

Accueil >Actualité

La Syrie se rapproche du triangle Russie-Inde-Chine

La rédaction
1596 visites

Le président syrien Bashar al-Assad est en visite en Inde à partir du 17 juin pour resserrer les liens entre les deux pays, a annoncé le journal officiel syrien Trishin du 13 juin. Cette décision souligne l’importance de plus en plus grande des relations Russie-Inde-Chine (RIC), qui se sont consolidées au cours du dernier mois.

La Syrie est actuellement au coeur de l’imbroglio du Moyen-Orient. L’Accord de Doha sur le Liban, signé le mois dernier, est perçu comme une victoire majeure pour la politique de Damas et marque l’ouverture d’un nouveau chapitre dans les relations syro-libanaises. De plus, des discussions indirectes sont en cours entre la Syrie et Israël, par l’intermédiaire de la Turquie. Mais pour que cela fonctionne, la présence d’autres nations soutenant un État palestinien est essentielle.

Dans une interview au quotidien indien The Hindu, le président Assad a déclaré : « Maintenant nous parlons avec une Inde différente ! Nous parlons de l’essor de l’Inde. Avec les progrès de l’Inde et de la Chine, l’Asie et le monde sont différents. Nous avons, dirons-nous, plus d’espoir que par le passé... Reste à savoir quel rôle peut jouer l’Inde dans le monde, notamment par rapport à nos préoccupations comme la paix, le problème en Irak, la question palestinienne, etc. »

Sur le plan économique, la présence de la Chine et de l’Inde en Syrie s’est manifestée lorsque les compagnies pétrolières des deux pays se sont unies, en décembre 2005, pour proposer de racheter à Petro-Canada les 37% d’actions qu’il détient dans les champs pétroliers et gaziers d’al-Furat, en Syrie. Pour les responsables indiens, cette entreprise est de la plus haute importance stratégique.

Outre cette évolution récente, la Syrie bénéficie d’une longue relation sécuritaire avec la Russie. Bien avant les attaques israéliennes sur le Liban, des rapports confirmaient que la Russie avait commencé l’agrandissement du port maritime syrien de Tartus, utilisé par l’Union soviétique puis par la Russie comme point de ravitaillement depuis la Guerre froide, ainsi que l’élargissement d’un canal à Latakia, autre port syrien. Ces deux ports sont déterminants pour la Syrie et la Russie car ils se trouvent en face de la fin du terminal pétrolier Bakou-Tiflis-Ceyhan, donnant à la Russie et à ses partenaires la capacité de sécuriser le port et la route en cas de guerre.

Pour approfondir le sujet, vous pouvez consulter notre focus en cliquant ici

  • 2525€
  • 5050€
  • 100100€
  • 250250€
  • 500500€
  • 10001000€
  • 20002000€
 
Notre dossier éducation, en vente ici Au Yémen, on assassine les hommes et leur mémoire. La France complice. terrorisme / 11 septembre, les 28 pages qui démasquent... La mer, avenir de l’homme Présidentielle 2017
Autres articles
Plus d'articles

« Le parti a pour objet de combattre, en France et dans le monde, pour la paix par le développement économique et l'égalité des chances et contre l'usure financière et les idéologies du sol, du sang et de la race. Il défend pour chacun et entre les peuples le progrès matériel, intellectuel et moral. A cet effet, il participe à la vie politique de notre pays, notamment lors des échéances électorales. Il peut apporter son soutien politique et financier à des partis et associations dont l'objet concorde avec celui-ci. »

Extraits des statuts - Article 2 - Objet