www.solidariteetprogres.org | BP27 92114 Clichy cedex | 01 76 69 14 50

Accueil >Actualité >Narco-Finance

La banque HSBC accusée de blanchir l’argent des cartels mexicains de la drogue

La rédaction
4256 visites | 6 commentaires

D’après une source proche du dossier consultée par l’Executive Intelligence Review (EIR), plusieurs hauts responsables de la justice et des services de renseignement américain s’accordent pour reconnaître le bienfondé des accusations de John Cruz à l’encontre de HSBC. Cruz, qui fut le vice-président de cette banque britannique à New York, a accusé son ex-employeur de se livrer à grande échelle au blanchiment d’argent sale de la drogue.

Selon cette source, un nombre « significatif » d’accusations lancées par Cruz se sont avérées exactes, après que plusieurs documents fournis par ce dernier aux autorités fédérales aient été vérifiés.

HSBC aurait notamment mis en place des comptes bancaires fantômes à travers lesquels pas moins de 1000 milliards de dollars de profits provenant du cartel mexicain de la drogue auraient été blanchis. Les détails des 1000 pages de documents fournis par Cruz ne feraient que confirmer ce que les enquêteurs des agences du renseignement savaient depuis longtemps. Pour les enquêteurs, il est évident que pour blanchir les sommes colossales de l’argent de la drogue, les cartels mexicains disposent de relais solides à Wall Street et dans les plus hautes sphères du monde politique à Washington cruellement dépendant d’argent pour financer les campagnes électorales.

Dans La politique américaine gangrenée par l’argent, la correspondante du Figaro aux Etats-Unis Laure Mandeville pointe du doigt la dérive inquiétante du financement de la vie politique aux Etats-Unis. L’article cite notamment l’ancien lobbyiste mafieux Jack Abramoff, condamné par la justice : « Je ne l’ai compris qu’en prison : les contributions de campagne versées par des clients en échange de lois favorables ne sont rien d’autre que des pots-de-vin légaux ».

En tout cas, l’affaire HSBC donne de la substance aux affirmations de l’ancien responsable de l’Office de l’Onu contre la drogue et le crime Antonio Maria Costa, pour qui seul l’apport d’argent de la drogue avait permis de dégeler le système des prêts interbancaires au lendemain de la crise de 2008, évitant ainsi un effondrement total.

Selon la source, l’Attorney General de Barack Obama, Eric Holder, utilise tout son poids pour freiner l’enquête sur HSBC. Le département de la Justice américain vient de prier le procureur pour la Virginie occidentale, en charge du dossier, de renvoyer toutes les demandes concernant ce cas vers les « autorités principales », où la réponse est toujours la même : « pas de commentaire ».

Historiquement, la Hongkong and Shanghai Banking Corporation, l’ancêtre de HSBC, est une des institutions clé dans le blanchiment des fonds provenant du trafic d’opium par les Britanniques au début du XXe siècle. La banque est sous le coup de multiples enquêtes depuis 2003, mais a toujours réussi à échapper à la justice.

  • 2525€
  • 5050€
  • 100100€
  • 250250€
  • 500500€
  • 10001000€
  • 20002000€
 

Voir les 6 commentaires

Vos commentaires

  • Le 8 juin 2012 à 18:22
    par ?

    intéressez vous à l’histoire...d’ou vient Hong kong shangaî backing comporation and co ???? qui l’a fondé et pourquoi ???? ses intérêts et objectifs n’ont pas changé.

    il y a un trés bel article dans la revue BANQUE lors de l’inauguration de nouveau batiment (siège...) à HONK KONG dans les années 70

    Répondre à ce message

  • Le 23 mai 2012 à 10:12
    par Artaz

    L’une des fonctions de la CIA est de gérer le blanchiment d’argent via la drogue latino américaine - et puis l’Afganistan c’est bien pratique pour ça aussi.

    Un article du diplo pour illustrer (septembre 2010) : http://www.monde-diplomatique.fr/2010/09/IMBERT/19634

    L’argent est le nerf de la guerre !

    Répondre à ce message

  • Le 23 mai 2012 à 03:05
    par kaluza

    moi j ai vendu une barette de shit 100 euros et j ai fait le don de ces 100 euros à Solidarites et Progres....

    Ils sont aussi financés par l argent de la drogue...!!!

    • Le 23 mai 2012 à 09:17
      par Bertrand Buisson

      apparemment ça provoque des problèmes de concentration...

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2012 à 20:26
    par petite souris

    1000 milliards de dollars de profits provenant du cartel mexicain de la drogue auraient été blanchis

    Rien que cela ?
    Est-ce simplement la face visible de l’iceberg ?

    Pour blanchir les sommes colossales de l’argent de la drogue, les cartels mexicains disposent de relais solides à Wall Street et dans les plus hautes sphères du monde politique à Washington

    Ben voyons !
    Mais nous sommes entre nous !

    Cruz a accusé son ex-employeur de se livrer à grande échelle au blanchiment d’argent sale de la drogue.

    Les "rats" commencent-ils à quitter le navire ?
    Combien de temps avant la désertion totale et la chute des gens en place ?

    • Le 20 mai 2012 à 15:12
      par Neko

      On comprend pourquoi les cartels propèrent : tant que les US ne mèneront pas une vraie lutte anti-drogue chez eux, la situation au Mexique sera le statu-quo ou s’aggravera.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Notez que votre message n'apparaîtra qu'après avoir été validé par notre équipe.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Vous pouvez utiliser les boutons pour enjoliver votre texte. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires

« Le parti a pour objet de combattre, en France et dans le monde, pour la paix par le développement économique et l'égalité des chances et contre l'usure financière et les idéologies du sol, du sang et de la race. Il défend pour chacun et entre les peuples le progrès matériel, intellectuel et moral. A cet effet, il participe à la vie politique de notre pays, notamment lors des échéances électorales. Il peut apporter son soutien politique et financier à des partis et associations dont l'objet concorde avec celui-ci. »

Extraits des statuts - Article 2 - Objet