Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité
Brèves

La bulle du logement américaine face à la réalité physique

La rédaction
visites
983
commentaire

Le 6 octobre, le président de la Réserve fédérale américaine, Ben Bernanke, a reconnu que le marché du logement américain subit une « correction substantielle ». Or, cette simple mise en garde - pourtant bien timide par rapport à la réalité du marché - a cependant provoqué une riposte immédiate. Le prédécesseur de Bernanke, Alan Greenspan, a dû quitter son bain moussant le temps de déclarer que « nous arrivons au bout du déclin » du marché du logement.

Son optimisme a cependant été démenti par la Federal Deposit Insurance Claim, dans son rapport d’automne 2006 sur les indicateurs économiques et bancaires. Celui-ci fait état de la situation la plus problématique dans certains Etats :

  • Floride : les ventes de maisons et d’appartements ont baissé de 25 % au cours du premier semestre 2006 par rapport à l’année dernière. Les hypothèques « exotiques » constituent non moins de 47 % des prêts hypothécaires aux acheteurs ne figurant pas parmi les plus fiables.
  • Virginie : les ventes de logements ont chuté de 24 % au cours du deuxième trimestre 2006, par rapport à 2005. Ici, les hypothèques « exotiques » ne représentent pas moins de 51 % des prêts hypothécaires à risque relatif.
  • Michigan : baisse de 14,6 % des ventes de logements au cours de l’année se terminant le 30 juin 2006 par rapport aux douze mois précédents.
  • Californie : les ventes de logements ont chuté de 25 % au cours du deuxième trimestre 2006, par rapport à 2005. Le FDIC cite un rapport DataQuick selon lequel les cessations de paiement ont augmenté de 67 % pendant la même période.
  • Massachusetts : le deuxième trimestre a vu une « forte chute » des ventes de logements existants pendant le deuxième trimestre 2006. En août 2006, les ventes de maisons particulières ont baissé de 21,6 % par rapport au même mois de 2005.

Selon Foreclosure.com, plus de 1,27 millions de logements feraient déjà l’objet de saisie, de faillite ou de vente aux enchères. Quelque 5000 nouveaux logements viennent s’ajouter chaque jour à la liste.

En même temps, les banques américaines sont de plus en plus à la merci des vicissitudes du marché immobilier. Le même rapport du FDIC révèle qu’au cours du deuxième trimestre 2006, les institutions de prêt assurées - à savoir banques commerciales et caisses d’épargne - ont gagné 49,3 % de leurs revenus avec des prêts immobiliers. La rubrique « prêts immobiliers » regroupe prêts au logement et immobilier commercial.

En même temps, les constructeurs de logement sont frappés de plein fouet, avec des pertes se situant entre 25 et 51 %. Parmi les plus grands, on trouve DR Horton, KB Homes et Beazer Homes USA.

Contactez-nous !

Don rapide