Solidarité & progrès

Le parti du travail humainTel. 01 76 69 14 50

AccueilActualité
Brèves

La campagne de LaRouche couvert par l’AFP

La rédaction

Suite à la conférence de presse donnée par les dirigeants de la campagne présidentielle de Lyndon LaRouche aux Etats-Unis, l’AFP a fait paraître un communiqué de presse. Si l’AFP ne peut plus faire l’impasse sur les activités et l’influence de Lyndon LaRouche aux Etats-Unis, l’agence de presse française ne peut cependant pas s’empêcher de continuer à répandre les calomnies habituelles.

Aujourd’hui, Lyndon LaRouche est le seul candidat du Parti démocrate, hormis Gore et Bradley, que la FEC (Federal Election Comity) reconnaisse. Par ailleurs, LaRouche a reçu un soutien suffisament large parmi la population américaine pour obtenir les « matching funds ». Ces fonds sont versés au candidat s’il a réussi à obtenir plus de 5000 dollars de contributions d’un montant maximum de 250 dollars dans plus de 25 états.

Nous reproduisons ici le communiqué dans son intégralité :

« L’extrémiste de droite Lyndon LaRouche se lance dans la course à la Maison Blanche.

« Washington, 18 août (AFP) - L’extrémiste de droite Lyndon LaRouche s’est lancé dans la course à l’investiture du Parti démocrate pour l’élection présidentielle de novembre 2000, en avertissant le monde que « l’aventurisme » britannique allait conduire à la Troisième Guerre mondiale.

« "La course vers la guerre nucléaire vient de la monarchie britannique", a averti M. LaRouche.

« M. LaRouche, qui se trouve actuellement en convalescence en Allemagne où il récupère des suites d’une opération du coeur, a estimé que les récents bombardements de l’OTAN contre la Yougoslavie étaient la preuve que la Grande-Bretagne voulait acculer les Etats-Unis dans une guerre contre la Russie.

« Lyndon LaRouche est en « parfaite santé » et pleinement capable d’assumer la présidence s’il était élu, a précisé son porte-parole, Debra Hanania-Freeman.

« C’est la sixième fois que Lyndon LaRouche, 76 ans, brigue la présidence américaine. En 1996, il avait rallié 600 000 suffrages sur son nom.

« Il avait enregistré son meilleur score en 1988, alors qu’il purgeait une peine de prison de cinq ans pour fraude fiscale.

« En 1974, il avait fondé le Parti américain des travailleurs (US Labour Party) dont la plateforme était inspirée des thèses d’extrême droite. »

Rejoignez la mobilisation !

La chronique du 20 avril le monde
en devenir

Don rapide