www.solidariteetprogres.org | BP27 92114 Clichy cedex | 01 76 69 14 50

Accueil >Actualité >Ecologie-malthusianisme

La capote anglaise, arme ultime contre le réchauffement climatique ?

La rédaction
3463 visites | 7 commentaires

Une nouvelle étude présentée par l’Optimum Population Trust (OPT), une ONG britannique militant pour réduire la population mondiale et dont le Prince Charles est l’un des conseillers, affirme que la meilleure arme pour lutter contre le réchauffement climatique serait une baisse conséquente de la natalité.

Le rapport, élaboré par la London School of Economics (LSE), à la demande de L’OPT, arrive à la conclusion qu’il est bien moins cher de réduire les naissances que d’investir à grande échelle dans les panneaux solaires ou les éoliennes !

Le président de l’OPT, Roger Martin, affirme qu’il « n’est pas possible de réduire les émissions de CO2 sans prêter attention à l’accroissement énorme du nombre d’émetteurs de gaz carbonique ». L’étude de l’OPT estime qu’en investissant 220 milliards de dollars dans les quarante prochaines années, on peut empêcher la moitié des naissances et donc réduire de 34 milliards de tonnes le volume de CO2. Un investissement, dans cette logique, nettement plus « rentable » que le solaire ou les moulins à vents…

L’OPT ne fait que confirmer les objectifs fixés par le Club des milliardaires, qui s’est réuni dans le plus grand secret fin mai à New York et pour qui la plus grande des « causes » charitables pour l’humanité est sa « stabilisation » démographique. A cette réunion, l’organisateur Bill Gates fut rejoint par David Rockefeller, George Soros et Warren Buffet.

Une autre étude, de l’université de l’Oregon, pointe du doigt les Etats-Unis. Chaque bébé qui naît dans ce pays est responsable de l’émission de 1644 tonnes de CO2, c’est-à-dire 5 fois plus qu’un bébé venant au monde en Chine et 91 fois de plus qu’un enfant qui voit le jour au Bangladesh. Facteur aggravant pour les Américains, leur espérance de vie relativement élevée, déplore l’étude.

Avec des mécènes aussi enthousiastes que bien-portants, on serait porté à croire que les adeptes de « la grève du troisième ventre », comme Yves Cochet ou Noëlle Mamère, ne seront pas en panne de financement lors des prochaines échéances électorales…

Articles :
— L’escroquerie fasciste d’empreinte écologique

— Le grand mensonge de la surpopulation

  • 2525€
  • 5050€
  • 100100€
  • 250250€
  • 500500€
  • 10001000€
  • 20002000€
 

Voir les 7 commentaires

Vos commentaires

  • Le 22 septembre 2009 à 21:40
    par petite souris

    "Chaque bébé qui naît dans ce pays est responsable de l’émission de 1644 tonnes de CO2, c’est-à-dire 5 fois plus qu’un bébé venant au monde en Chine et 91 fois de plus qu’un enfant qui voit le jour au Bangladesh."

    ...et la grippe frappera des millions de pauvres !!

    Il y a effectivement de quoi s’inquiéter...

    Enfin, moi j’opterai plutôt pour que, dans les pays riches, cette grippe fasse le plus de victimes possibles afin de préserver la planète pour ceux qui émettent le moins de CO2 !!!

    Mais je ne suis qu’une petite souris.

    • Le 7 janvier 2010 à 19:27
      par jano

      question angoissante:avec toutes les catastrophes qu,on nous promet je voudrais connaitre l’incidence du rechauffement climatique sur l’expansion des maladies vénériennes dans le monde.

    • Le 16 décembre 2011 à 14:04
      par Gilles des Landes

      Bonjour,
      Il faudra arrêter un jour avec ce CO2 ! non, il n’est pas responsable du réchauffement/dérèglement climatique. Oui, le climat a un caractère aléatoire et les évènements météorologiques actuels ont déjà eu lieu par le passé... avec un taux de CO2 beaucoup plus bas.
      Donc, rassurez-vous pour les maladies, d’autant plus qu’il n’y a plus de hausse des températures depuis plus de 10 ans.

    Répondre à ce message

  • Le 22 janvier 2011 à 21:33
    par Didier

    Bien entendu Roger Martin a raison, si nous ne faisons rien contre la surpopulation, c’est à dire si nous ne réduisons pas la natalité, alors tous les efforts faits par ailleurs pout tenter de résoudre les problèmes écologiques seront tous simplement réduits à néant par le nombre.
    Meme tous pauvres, frugaux, respectueux de l’environnement, nous rendrons la planète invivable si nous sommes trop nombreux. Rappel : nous avons multiplié par 35 nos effectifs depuis Jésus Christ, et par 4 au cours du siècle dernier. La Terre a gagné plus d’habitants au cours des 50 dernières années qu’au cours des 100 000 qui les ont précédées.

    Répondre à ce message

  • Le 22 septembre 2009 à 18:19
    par michel49

    Pendant des siecles les empereurs romains ont massacré des Goths par dizaine de milliers, sans cesse ils revenaient à l’assaut et ont fini par submerger l’Empire sous leur nombre ; on ne lutte pas contre la demographie.

    • Le 23 septembre 2009 à 21:27
      par papoune

      C’est vraiment n’importe quoi. C’est même une théorie qui va contre la vie, digne des NAZI. D’autant plus qu’il n’est pas du tout certain que ce soit le CO2 produit par l’homme qui soit lié au réchauffement climatique. Il y a des cycles solaires qui l’expliquent et on va peut-être aller vers un refroidissement climatique.

    Répondre à ce message

  • Le 22 septembre 2009 à 22:03
    par parousnik

    C’est vrai que Philip aurait pu mettre un capote quand il honorait Elisabeth... car leur couillon de fils en a produit du CO2...

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Notez que votre message n'apparaîtra qu'après avoir été validé par notre équipe.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Vous pouvez utiliser les boutons pour enjoliver votre texte. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires

« Le parti a pour objet de combattre, en France et dans le monde, pour la paix par le développement économique et l'égalité des chances et contre l'usure financière et les idéologies du sol, du sang et de la race. Il défend pour chacun et entre les peuples le progrès matériel, intellectuel et moral. A cet effet, il participe à la vie politique de notre pays, notamment lors des échéances électorales. Il peut apporter son soutien politique et financier à des partis et associations dont l'objet concorde avec celui-ci. »

Extraits des statuts - Article 2 - Objet