Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

La « connexion polonaise » de Cheney

La rédaction
visites
836

Le 15 décembre, le Wayne Madsen Report a publié un article intitulé, « La tournée de Cheney en Pologne en janvier 2005, pour visiter le centre de torture secret de la CIA ». Cet article suit les mêmes pistes d’investigation que celles ouvertes par l’EIR.

Se basant sur des « sources informées » à Washington, cette publication révèle les dessous du voyage de Cheney en Pologne, du 26 au 28 janvier 2005, pour assister aux cérémonies du 60ème anniversaire de la libération du camp d’Auschwitz. Le 26 janvier, Cheney était à Cracovie, où il s’est entretenu avec le président polonais Alexandre Kwasnievski et le président ukrainien Iouchenko, qui venait d’être élu ; le lendemain, il était à Auschwitz. Mais qu’a fait Cheney le 28, avant de rentrer à Washington ?

De sources américaines et européennes, certaines indications laissent à penser que les entretiens entre Kwasnievski et Cheney à Cracovie ont porté entres autres sur les « camps secrets de la CIA en Pologne », où des prisonniers soupçonnés d’appartenir à al-Qaida étaient détenus et torturés. Le Wayne Madsen Report se demande si Cheney n’aurait pas effectué le 28 janvier un « détour » par une prison secrète de la CIA.

Depuis 2001, Cheney et Kwasnievski ont eu de nombreux entretiens personnels, notamment à l’occasion des visites répétées de ce dernier à Washington où un thème important des discussions était la présence d’un contingent polonais en Irak. En janvier 2004, en marge du Forum économique de Davos, Cheney et Kwasnievski ont eu deux réunions privées. Cheney a une autre « connexion polonaise », par l’intermédiaire de sa femme Lynne, qui a siégé pendant des années au conseil d’administration de cette institution néo-conservatrice qu’est l’American Enterprise Institute (AEI), aux côtés du ministre polonais de la Défense Radek Sikorski, qui avait été vice-ministre de la Défense dans les gouvernements antérieurs.

Contredisant les démentis catégoriques antérieurs sur l’existence de prisons de la CIA en Pologne, le gouvernement polonais et le président sortant Kwasnievski ont annoncé officiellement la semaine dernière qu’une « commission » avait été créée pour « étudier » les allégations selon lesquelles la CIA aurait utilisé des prisons secrètes en Pologne pour interroger des prisonniers. Cette décision fait suite au reportage d’ABC-News, citant des sources anonymes du renseignement, à propos d’une prison secrète située à Szczytno-Szymany, au nord du pays, qui aurait été fermée en toute hâte et ses prisonniers transférés en Afrique du Nord.

Contactez-nous !