Solidarité & progrès

Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race.

AccueilActualité
Brèves

La correspondance de Leibniz proposé à l’UNESCO

La rédaction
visites
980
commentaire

La commission allemande collaborant au programme « Mémoire du Monde » de l’UNESCO a officiellement proposé d’intégrer l’ensemble de la correspondance scientifique et philosophique de Gottfried Wilhelm Leibniz dans le programme d’héritage culturel de l’humanité.

La commission fait valoir que les 15 000 lettres adressées par Leibniz à 1100 correspondants à travers le monde, témoignent du développement sans précédent des relations internationales aux XVIIème et XVIIIème siècles. Ces lettres « reflètent l’intégration de la Russie dans l’Europe à l’époque du tsar Pierre Ier, ainsi que l’échange culturel avec la Chine. Cette correspondance marque un tournant dans le développement de la technologie et de la pensée à l’époque. »

La commission considère la correspondance de Leibniz comme un « document unique » de la « république européenne des penseurs » qui, à la fin du XVIIème siècle, voulait amener l’« héritage intellectuel des civilisations à une unité culturelle supérieure ». La correspondance scientifique de Leibniz reflète l’effort pour établir une coopération mondiale « basée sur le savoir et et la raison ».

Gottfried Wilhelm Leibniz (1646-1716) est l’un des savants universels les plus influents d’Europe qui, à la fin de la ruineuse guerre de Trente ans, jeta les bases d’une renaissance scientifique et technologique en Europe. Sa correspondance, à travers laquelle il ouvrit un dialogue avec les plus grands savants, inventeurs, stratèges militaires, dirigeants politiques et religieux de l’époque, fut incontestablement un véhicule de cet effort.

Vous avez adoré cet article ? Rejoignez-nous !

La chronique du 21 novembre le monde
en devenir

Si le monde est réduit aux seules énergies renouvelables, qui par leur faible densité et leur caractère intermittent permettent de produire beaucoup moins que les combustibles fossiles et le nucléaire, la capacité d’accueil de la Terre se réduira brutalement à un milliard d’êtres humains !

En savoir plus

Don rapide