Solidarité&progrès

Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

Flash : 18 janvier - JC2017 : Rendre la vaccination contre la grippe de nouveau obligatoire chez les personnels de santé Lire Flash : 16 janvier - Radio S&P 16 janvier 2017 - Moment hystérique ou moment historique ? Lire Flash : 13 janvier - Epidémie de grippe : le devoir de protéger Lire
Accueil Actualité
Brèves

La défaite électorale du gouvernement irlandais fait trembler la City

La rédaction
visites
1296
commentaires

28 février 2011 (Nouvelle Solidarité) – « Ils veulent tous couler les banques », s’alarme le quotidien britannique The Telegraph , porte-voix de la City de Londres, en réaction au bond électoral des partis irlandais opposés au plan de renflouement UE-FMI. Pourtant, ce sont les deux partis d’opposition les moins radicaux qui formeront le nouveau gouvernement. Mais la défaite historique du Fianna Fail, le parti de droite qui a servi de relais aux spéculations des banques anglo-européennes et a soumis l’Irlande à l’austérité supranationale pour les renflouer, a ouvert les portes à une politique nouvelle en Europe : liquider les dettes financières illégitimes !

Meneur de la fronde, le Sinn Fein, parti qui arracha l’indépendance du pays contre l’Empire britannique, se retrouve désormais à la tête d’une opposition mandatée pour imposer une restructuration de la dette bancaire. Le parti dirigé par Gerry Adams, devenu une figure nationale alors qu’il était exclu des médias depuis 1993, a remporté entre 13 et 15 sièges au Parlement, soit un triplement du nombre de ses députés. L’Alliance de la gauche unie (ULA) a emporté 5 sièges et les indépendants ont doublé leur score. Ces trois forces politiques ont en commun de refuser en bloc tout renflouement bancaire et toute politique d’austérité, et ont levé le tabou européen de laisser faire faillite les banques qui ont trop spéculé. Comme l’a souligné le Sinn Fein, il s’agit avant tout de « sauver le peuple » et pour cela, il faut oser « griller les créanciers ». Le parti propose, à la place des renflouements, d’investir massivement dans les infrastructures et les services publics pour rétablir un progrès économique sur le long terme.

Sous cette pression et celle du peuple, le parti démocrate-chrétien Fine Gael, qui mènera un gouvernement de coalition avec le Parti travailliste, a d’ores et déjà annoncé qu’il allait renégocier les taux d’intérêts jugés « punitifs » hérités du plan UE-FMI, et imposer des pertes plus conséquentes aux créanciers des banques irlandaises.

Cela tombe très mal pour les autres dirigeants européens qui s’efforcent de sauver le système au détriment des peuples, et qui doivent discuter dans les semaines qui viennent des mécanismes européens de renflouement en vue de la mise sous tutelle du Portugal.

La peur se lit dans les réactions de ces Dieux de l’Olympe en culotte courte. Alors que les Irlandais se rendaient aux urnes vendredi, la Commission européenne a déclaré sèchement que les termes du renflouement UE-FMI « doivent être appliqués », quel que soit l’avis du peuple. Un important diplomate européen a même déclaré au Sunday Telegraph , sous couvert d’anonymat : « Plus les Irlandais feront publiquement toute une affaire de cette renégociation, plus les attitudes à leur égard se durciront. Il n’y a même pas de ’c’est à prendre ou a laisser’ ; c’est scellé. Le seul rôle de l’Irlande désormais est d’appliquer le programme conclu avec l’UE, le FMI et la BCE. Quoi qu’on leur ait raconté, les électeurs irlandais ne font pas partie de ce processus. »

Mais ce que n’a pas compris ce « diplomate » (est-il français !?), c’est que nous sommes entrés dans une période de soulèvement de masse. Plus l’attitude des institutions supranationales se durcira, plus le peuple irlandais se révoltera. Si le nouveau Premier ministre Enda Kenny essuie un refus dans ses négociation, le peuple se tournera vers l’opposition Sinn Fein-ULA-Indépendants pour organiser un référendum actant un rejet total du plan de renflouement...


A lire :


Voir les 4 commentaires

  • Mario Paquette • 03/03/2011 - 05:09

    Il est temps de briser le joug des banques et des sans cœur, en se liquidant les banques qui sont de véritables prédateurs !! La Terre aux citoyens et vive la révolution nécessaire a la liberté et la fin du fascisme que les élites veulent imposer au reste du monde !! Ce sont eux dont nous devons nous debarasser, les Gates, Bush et Rothchilds et pareils de ce monde !!

    Répondre à ce message

  • pegasous • 01/03/2011 - 12:04

    BJR.. Il est bon que tout diplomate.. Homme/Femme qui s’engage en politique garde toujours en sa memoire et dans son vecu quotidien qu’il est un representant du PEUPLE !
    qu’il garde toujours en sa conscience au quotidien .. que le PEUPLE aura toujours raison.. car il est ancre sur la ""TERRE"" !
    lorsque nous oublions cela.. la ""Terre "" se retourne contre nous ! rappelez vous que E= (M1-M2)C² .. donc, comme l’avait si bien compris le grand Einstein, l energie de la ""Terre "" est toute puissante !
    la "Terre" c est le PEUPLE qui vit en "bas" qui travaille .. qui peine souvent pour elever correctement sa progeniture ..
    .. ! Ne jamais oublier cela..

    Répondre à ce message

  • petite souris • 28/02/2011 - 20:09

    Plus les Irlandais feront publiquement toute une affaire de cette renégociation, plus les attitudes à leur égard se durciront. Il n’y a même pas de ’c’est à prendre ou a laisser’ ; c’est scellé. Le seul rôle de l’Irlande désormais est d’appliquer le programme conclu avec l’UE, le FMI et la BCE. Quoi qu’on leur ait raconté, les électeurs irlandais ne font pas partie de ce processus.

    Je ne reconnais pas là les paroles d’un diplomate, encore moins d’un démocrate.

    Sectaire ? surement !
    Dictateur ? ah ! il y a de cela !!!
    Cela promet ......................

    Répondre à ce message

  • edith • 28/02/2011 - 18:43

    Et oui messieurs les oligarques tout se détruit et le peuple reconstruira sans vous et ne vous inquietez pas nous ne sommes pas mesquins comme vous, nous allons vous construire de beaux hôpitaux psychiatriques ,pour soigner vos cerveaux malades, nous sommes peut être des PIGS mais nous nous avons un coeur d’or GLASS-STEAGALL QUAND TU NOUS TIENS ! avant est ce que je pourrais mettre un féssee déculotée à la reine d’angleterre svp ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Vous avez adoré cet article ? Rejoignez-nous !

Don rapide