Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

La dernière mise en garde de la Bundesbank

La rédaction
visites
820

Dans son dernier rapport mensuel, la Bundesbank allemande prévient ceux qui investissent dans la spéculation boursière qu’ils ne doivent pas, en cas de « krach généralisé », compter sur les institutions publiques pour les renflouer. La mise en garde de la Bundesbank fait écho à celle du Pr Bruno Gehrig, membre du conseil d’administration de la Banque nationale suisse.

La Bundesbank exhorte les investisseurs à faire preuve de « plus de prudence » et de « vigilance » dans leurs transactions. Ils devraient adopter une « attitude plus consciente » envers les « risques financiers », sous peine d’accuser des « pertes hors de proportions ». « Les marchés financiers » de plus en plus complexes « et de plus en plus inteconnectés au niveau international transmettent les turbulences beaucoup plus vite », créant le risque grandissant d’un « krach général ».

La Bundesbank rappelle aux investisseurs privés qu’« ils portent eux-mêmes la responsabilité de leurs propres erreurs (...) Compenser la conduite irresponsable des investisseurs ne peut être la tâche des institutions publiques aux niveaux national et international. »

Le rapport passe aussi en revue les vagues de ventes en catastrophe, au paroxysme de la crise financière russe d’août 1998 et de la crise quasi systémique déclenchée par l’effondrement du hedge fund LTCM basé à New York, en septembre-octobre 1998. Ces crises, note la Buba, ont été à l’origine de « changements tectoniques » sur les marchés financiers globaux.

Contactez-nous !