Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

La doctrine de la « guerre longue »

La rédaction
visites
888

Le 3 février, le Pentagone a publié sa Revue trimestrielle de la Défense (QDR en anglais), dont la parution était très attendue. En fait, le document ne recèle aucune surprise, d’une part parce que son contenu a fait l’objet de nombreuses fuites au cours des dernières semaines, et d’autre part, parce qu’il réaffirme l’engagement en faveur de la « guerre perpétuelle », déjà lancé dans la QDR de 2001, rédigée avant le 11 septembre. Le nouveau document s’appuie aussi en grande partie sur la politique de guerre préventive présentée dans la National Security Strategy de septembre 2002.

La conception fondamentale de ce texte, préparé par le sous-secrétaire à la Défense Ryan Henry, est celle de la « guerre longue », l’idée selon laquelle la guerre au terrorisme, ou la « guerre globale contre des extrémistes violents », va s’étendre sur une période indéterminée. L’accent est mis sur l’expansion des forces actives dans les Opérations spéciales et le développement d’une capacité de mener des attaques à la fois conventionnelles et nucléaires au moyen de missiles à longue portée et d’attaques aériennes, capacité baptisée Global Strike.

Dans son discours au National Press Club, le 2 février, le ministre de la Défense Donald Rumsfeld a présenté cette doctrine de « guerre longue », qui était aussi le thème central de son discours du 4 février à la conférence de la Wehrkunde à Munich.

Selon Lyndon LaRouche, cette doctrine n’a rien de neuf : elle relève de « l’impérialisme dans la tradition de l’Empire romain - le déploiement de légions romaines pour détruire les capacités de résistance des populations assujetties, les manipulant par une guerre perpétuelle ». Aujourd’hui, Bush, Cheney et Rumsfeld menacent « l’Iran, la Syrie, peut-être la Corée du Nord, de frappes militaires, tout en sollicitant une enveloppe de 70 milliards de dollars supplémentaires pour la poursuite de la désastreuse occupation militaire de l’Irak »et en poussant des « mesures de sécurité fascistes à l’intérieur des Etats-Unis ».

Contactez-nous !