Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

La gauche américaine durcit le ton contre Obama

La rédaction
visites
5911
commentaire

9 avril 2010 (Nouvelle Solidarité) – Grande féministe et voix de la gauche progressiste américaine, Naomi Wolf a déclaré publiquement que la menace fasciste contre laquelle elle s’est battue sous la présidence Bush a empiré avec Barack Obama. Dans son célèbre livre End of America, publié en 2007, elle dénonçait les 10 raisons de la dérive vers un Etat totalitaire.

Dans une interview du 30 mars avec le site Alternet , Naomi Wolf a clairement répondu au parallèle dressé entre Hitler et l’actuel Président américain : « Obama a fait des choses qu’Hitler avait faites. Soyons précis. Les national-socialistes ont arrêté et détenu des gens sans aucune forme de procès, signé des lois protégeant la torture et espionné leurs concitoyens, tout comme Obama. Mais il ne s’agit pas de savoir ce qu’il a fait comme Hitler ; ce qui est fait en ce moment est semblable à ce qu’ont fait tous les dictateurs de droite comme de gauche. Le véritable combat n’est pas entre la droite et la gauche, mais entre les forces de la démocratie et celles de la tyrannie. »

Naomi Wolf a tenu à se distancer des agitateurs dont les propos véhéments ne cherchent qu’à exciter la foule : « Mes propos sont précis et se basent sur des faits historiques. Lorsque des gens comme Glenn Beck balancent des « nazi » à tout bout de champs, ils tombent dans la démagogie. » Une fois cette distinction faite, elle a qualifié le mouvement de contestation populaire croissant aux Etats-Unis comme un phénomène « revigorant pour la démocratie » et qui permettra de « rétablir la Constitution et la République ». Puis elle a dénoncé la volonté délibérée de certains de susciter la division au sein de ce mouvement, notamment ceux qui stigmatisent les Tea Party en les qualifiant d’extrémistes. « Le mouvement des Tea Party n’est pas monolithique, explique-t-elle. Il y a une bataille entre ceux qui veulent protéger notre Constitution, et l’establishment républicain qui cherche à prendre le contrôle de ce mouvement dans son intérêt propre. (…) Avant je pensais que les militants du mouvement favorable au démantèlement de la Fed étaient des fous, les médias les dépeignant ainsi. » Et même lorsque l’on n’est pas d’accord, ce n’est pas une raison pour ne pas aller se parler, bien au contraire, explique-t-elle. « Je suis de culture Rooseveltienne, pour une assurance santé publique et pour des solutions fédérales », mais cela n’empêche pas de considérer les points de vues libertariens et conservateurs, dit-elle, en expliquant que ces différentes conceptions ne sont pas forcement opposées, mais peuvent être complémentaires. L’essentiel est de comprendre que « l’on ne peut rester à notre place en attendant que les partis établis rétablissent la Constitution et la République. (…) Il y a une oligarchie qui menace et il revient au peuple d’organiser un mouvement en profondeur pour riposter. »


Lire aussi :


Voir le commentaire

  • petite souris • 09/04/2010 - 22:09

    "Le véritable combat n’est pas entre la droite et la gauche, mais entre les forces de la démocratie et celles de la tyrannie."

    Naomi Wolf a raison. Ceux qui divisent les "idées" politiques en deux : la droite et la gauche réduisent la pensée et l’action, et tentent de masquer leur incompétence volontaire et organisée pour laisser place à la dictature mondiale qui se dessine tous les jours et que certaines parties de la population accepteront pour ne pas avoir à réfléchir, à se battre.

    La soumission plutôt que la liberté.

    C’est ce que nous refusons ici.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Contactez-nous !

Don rapide