Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité

La « grève de masse » prend pied en Europe

La rédaction
visites
2268
commentaires

13 octobre 2009 (Nouvelle Solidarité) – Le ferment de « grève de masse » qui a surgi cet été aux Etats-Unis, se répand aujourd’hui en Europe. Au-delà des apparences, il est sans commune mesure avec les mouvements sociaux habituels et dépasse les structures syndicales et politique établies. C’est un soulèvement spontané aux contours imprévisibles et soudains, et qui ne demande qu’à être nourri par des idées nouvelles répondant à une intuition nouvelle de changement. Plusieurs grandes actions de contestation ont marqué ces deux dernières semaines, indiquant un mouvement de masse potentiel dans les trois principaux pays du continent européen : l’Allemagne, l’Italie et la France.

La manifestation la plus impressionnante a eu lieu à Leipzig le 9 octobre, où plus de 100 000 personnes sont descendues dans la rue pour commémorer les manifestations du lundi qui avaient mené à la chute du mur de Berlin, en 1989. Le 9 octobre de cette année là, plus de 70 000 manifestants avaient défilé à Leipzig, en dépit de l’interdiction officielle, et avait renversé la rapport de force en défaveur du régime policier est-allemand. Leur slogan « C’est nous le peuple » vaut plus que jamais aujourd’hui.
20 militants du parti frère de S&P, le Büso, ont su répondre aux inspirations des manifestants, dont la plupart ont vécu la révolution pacifique de 1989. C’est par des applaudissements et des éclats de rire qu’a été accueillie leur banderole : « La Mondialisation dans sa course, ne pourra être arrêtée ni par l’âne, ni par le boeuf », parodie de la célèbre phrase du dirigeant est-allemand Erich Honecker : « Le socialisme dans sa course... », prononcée le 7 octobre 1989, soit 10 jours avant son éviction.

Par ailleurs, le 28 septembre, une manifestation d’ouvriers des chantiers navals a eu lieu à Emden, au nord-ouest de l’Allemagne, pour protester contre la décision du groupe Thyssen-Krupp de vendre le chantier Nordseewerke au producteur d’éoliennes SIAG.. Cette action a été rejointe par un convoi de tracteurs d’une cinquantaine d’agriculteurs de la région. Une telle alliance fermiers-ouvriers est une grande première dans l’histoire récente de l’Allemagne.

En Italie, le 9 octobre, une grève générale de métallos menée par le syndicat de gauche CGIL-FIOM a vu descendre dans la rue 250 000 ouvriers, selon le syndicat. Les manifestations ont eu lieu dans cinq grandes villes : Milan (100 000), Florence (60 000), Naples (50 000), Rome (30 000) et Palerme (10 000). Le nombre de travailleurs ayant suivi la grève sans manifester est encore inconnu ; la CGIL-FIOM fait état de taux de participation de plus de 50 % dans certaines usines Fiat, alors que la direction donne un maximum de 20 %.

La veille, en France, des centaines d’agriculteurs en colère ont obligé le ministre de l’agriculture Bruno Le Maire à quitter le Sommet de l’élevage à Clermont-Ferrand, sous les cris de « paysans en colère » et « dehors ! ». Ce sommet compte 1000 stands d’éleveurs et 75 000 visiteurs. La rencontre entre Le Maire et les dirigeants de syndicats s’était passée sans incident majeur, mais c’est lorsqu’il a voulu faire le tour des stands que des centaines d’agriculteurs se sont rués sur lui, lui jetant une pluie d’œufs et de steacks hachés et le forçant à filer rapidement, malgré la présence des CRS. L’incident avait été organisé par la Fédération nationale bovine, dont le président avait averti : « Une conférence sur les salaires devra être tenue, et si nous ne sommes pas entendus, il faudra vous attendre à d’autres manifestations de ce type. »



Voir les 3 commentaires

  • jjj • 16/10/2009 - 12:49

    Tout le mois d’août des réunions politique (townhall meeting) ont été organisé par les élus du congrès avec des milliers d’américains en colère (voir vidéo sur youtube).
    Le dernier tract de solidarité et progrès "la colère qui vient" est de dire qu’on est dans un moment de grève de masse comme l’avait défini Rosa Luxemburg dans un texte montrant cette dynamique en Russie dès la fin du 19ème siècle et qui a mené aux révolutions Russe.
    Ce ferment existe aux Etats-Unis et il est l’expression de la chute du niveau de vie des américains. Dans ces "moments" de l’histoire pour un peuple qui perd tout, la seul issue et de descendre dans la rue pour demander à faire manger ses enfants.
    Assurez-vous que cette désintegration économique n’est pas terminé aux Etats-Unis et va s’étendre en Europe et dans le monde, car rien n’est fini.

    Alors Mr l’ Amusé amusant, il ne suffit pas de ce trouver à un endroit du pays pour savoir ce qui se passe dans tout le pays (sauf peut-être si votre regard elle le reflet des médias).

    Et il ne suffit pas non plus d’avoir des yeux pour voir.

    Répondre à ce message

  • Un lecteur amusé mais intéressé • 14/10/2009 - 09:37

    Je rentre d’un long séjour aux états unis et je lis sur ce site qu’il y a des grèves et des mouvements de masse dans ce pays. Je ne sais pas d’où vous tenez ces informations....C’est vrai qu’il se déroule de temps en temps des petites manifestations de personnes démunies ou de chômeurs, mais rien de plus important qu’un défilé comme on en voit souvent en france de la part de nos amis fonctionnaires. Rien d’apocalyptique en tous cas. Ce que je peux vous dire c’est que les américains recommencent, comme avant, à consommer frénétiquement et à s’endetter. Rien n’a changé.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Contactez-nous !

Don rapide