Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité
Brèves

La « majorité oubliée » rallie Clinton, les bobos votent Obama

La rédaction
visites
1796
commentaire

Le 9 janvier, 2007 (LPAC) - S’inspirant de l’appel de Franklin Delano Roosevelt « à l’homme oublié », Hillary Clinton, dans son discours après sa victoire au New Hampshire et tout le long de cette campagne, s’est adressée au « peuple invisible ». Et c’est justement ce vote populaire qui lui a permis de faire la différence face à Barack Obama, son principal adversaire.

« J’ai rencontré des familles dans cet Etat et à travers tous les Etats-Unis qui ont vu leurs logements saisis, des hommes et des femmes qui travaillent jour et nuit mais ne peuvent pas payer leurs factures », a déclaré Mme Clinton à ses partisans, « des hommes et des femmes qui espèrent ne pas tomber malades car ils ne peuvent pas se payer l’assurance médicale, des jeunes gens qui ne peuvent pas aller à l’Université pour réaliser leur rêves ».

« Trop d’entre eux ont été invisibles pendant trop longtemps. Eh bien, vous n’êtes pas invisibles pour moi ».

« Je crois profondément à l’Amérique, à l’esprit de ’pouvoir faire’, à notre capacité à faire face à des défis et à résoudre n’importe quel problème. Je crois dans ce que nous pouvons faire ensemble. ( ...) Il n’y aura plus d’Américains invisibles. Nous allons donc prendre ce que nous avons appris ici dans le New Hampshire, poursuivre notre combat et présenter nos arguments. Nous sommes engagés dans un combat long ».

Elle s’est engagée à témoigner « qu’à travers le pays les gens savent quels sont les enjeux, ils savent que nous devrons tous répondre et agir pour réaliser la promesse de l’Amérique, (...) la promesse que la classe moyenne croîtra et deviendra une fois de plus prospère, la promesse que le gouvernement sera celui du peuple, par le peuple, pour le peuple, non pas juste celui de quelques élus privilégiés ».

Des sondages réalisés à la sortie des urnes par un consortium d’agences de presse ont montré que Hillary Clinton a obtenu un nombre beaucoup plus important de voix de personnes dont le revenu est inférieur à 50 000 dollars par an (47 % contre 32 % pour son opposant). Parmi ceux dont les revenus sont plus élevés que 50 000 dollars, Obama a obtenu 41 % comparé à 35 % pour la femme de l’ancien Président.

Obama a fait appel aux électeurs plus fortunés et à ceux qui peuvent se payer une éducation universitaire beaucoup trop chère aux Etats-Unis pour le commun des mortels. 40 % de son électorat a fait des études supérieures, contre seulement 35 % pour Hillary Clinton. Aussi, ils sont 41 % des syndicalistes à voter pour elle contre 31 % pour Obama.

Contactez-nous !

Don rapide