Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité
Brèves

La mort d’Arafat : un tournant dans l’histoire

La rédaction
visites
870
commentaire

Lyndon LaRouche a fait la déclaration suivante le 12 novembre :

« La mort du président Arafat représente un tournant dans l’histoire mondiale contemporaine. En ce moment tragique, le monde entier doit reconnaître les conséquences qui en découleront si l’on ne saisit pas l’occasion de ce décès pour, enfin, œuvrer - même pour les motifs les plus intéressés de nombreuses nations - à l’établissement d’une paix qui accorde le repos à l’âme du Président défunt. Cette action pour la paix doit commencer là où l’assassinat impuni du Premier ministre israélien RABIN a déclenché une nouvelle vague d’horreurs - le courroux des célèbres Erinyes - à travers cette région et au-delà.

« Aujourd’hui, l’ensemble du Moyen-Orient, que l’on appellerait avec plus de sagesse l’Asie du Sud-Ouest, se trouve au bord d’une horreur indescriptible, découlant de la décision parfaitement insensée d’envoyer des Marines et d’autres perdre la vie, sans aucune raison valable, dans une confrontation inadmissible autour de Falloujah. Dans cette région marquée par l’intensification de la guerre asymétrique, qui comprend l’Egypte et le Soudan et, au-delà, la Syrie, la Turquie, le Caucase et des régions voisines, la situation a atteint un seuil critique où la moindre escalade dans une partie quelconque de cette région déclencherait une escalade incalculable de chaos meurtrier à travers l’ensemble de cette région, et bien au-delà.

« Dans cette partie du monde, toutes les tensions et les dangers afférents tournent autour du long conflit israélo-arabe qui a mis les nerfs à vif. Maintenant, depuis le lancement par le président Bush, pour des motifs frauduleux, des hostilités qui se poursuivent en Irak, auxquelles vient s’ajouter la nouvelle menace visant l’Iran, le niveau de tension dans l’ensemble de l’Asie du Sud-Ouest et au-delà est tel qu’aucune nation de cette région, y compris l’Etat d’Israël, ne pourra sortir indemne de l’holocauste que déclencherait l’incapacité de parvenir maintenant à une paix entre Israël et la Palestine. Il est plus que temps que toutes les nations concernées, y compris d’Europe et les Etats-Unis, invoquent le fameux précédent des traités de Westphalie de 1648 afin d’obliger un tueur comme Sharon à négocier de manière constructive une paix avec les Palestiniens. Ce serait possible si les Etats-Unis et les pays européens prenaient toutes les mesures nécessaires pour favoriser de telles négociations, dans la perspective qu’elles soient rapidement menées à bien.

« Reconnaissons que, comme le savent de nombreux Juifs de droite, le noyau dur des sionistes protestants de droite aux Etats-Unis est constitué des pires antisémites. Y compris d’antisémites qui appellent de leurs vœux, sans honte, le massacre des Juifs refusant de se convertir à leur variante gnostique de « christianisme ». On ne doit plus permettre que l’intention de cette faction démente de la droite américaine se reflète dans la politique du gouvernement américain.

« En ce moment marqué par le décès d’Arafat, l’espoir de paix, et la responsabilité d’un éventuel échec de la paix, reposent entièrement sur les épaules du président George W. Bush. C’est à lui, avant tout autre, que l’on attribuera le mérite ou les reproches. Pour une fois, au moins, il doit reconnaître les véritables responsabilités de son mandat.

« Rien, absolument rien, ne doit empêcher le processus de paix d’aller vers un type d’accord modelé sur les traités de Westphalie.

« Que soit écrit sur un monument dédié à Arafat : "Cœur courageux, repose maintenant en paix". Que la conclusion des traités de Westphalie nous rappelle qu’il n’est d’autre remède à la haine profonde qu’un acte courageux d’amour. »

Contactez-nous !

Don rapide