Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

La percée de la campagne de LaRouche est d’une importance stratégique

La rédaction
visites
654

La publication des communiqués de la Commission fédérale des élections (FEC) aux Etats-Unis place Lyndon LaRouche en tête des candidats présidentiels du Parti démocrate du point de vue du nombre de contributions individuelles à sa campagne. Ceci crée un changement de phase stratégique aux Etats-Unis et sur le plan international. Une importante couverture de presse est en passe de briser le blackout et l’endiguement que les médias et le Comité national démocrate (DNC) ont tenté d’imposer sur sa campagne. LaRouche a obtenu plus de 40 000 contributions de plus de 18 000 personnes différentes, soit plus que n’importe lequel des neuf candidats reconnus par les médias pour les primaires démocrates.

Les implications internationales sont évidentes : en Europe, au Moyen-Orient, en Amérique latine et en Asie, les cercles politiques qui soutiennent la politique de nouveau Bretton Woods et de Pont terrestre eurasiatique verront dans cette percée un signe encourageant de la possibilité d’écarter le parti de la « guerre perpétuelle » à Washington.

Les médias ont commencé à s’intéresser à la campagne de LaRouche avec un article paru le 29 avril dans la presse de Caroline du Sud, rapportant que le président du Parti démocrate de l’Etat avait reçu une lettre signée par près de 40 élus démocrates actuels et anciens, demandant que LaRouche soit invité au débat présidentiel prévu pour le 3 mai. Citant la porte-parole de la campagne, Debra Freeman, selon laquelle l’exclusion de LaRouche est « stupide » et « scandaleuse », les signataires - dont la moitié environ sont originaires de Caroline du Sud, auxquels s’est jointe Joycelyn Elders, l’ancien Surgeon General (conseiller présidentiel en matière de santé publique) du président Clinton - ont fait valoir que LaRouche était le premier en termes de contributions financières par rapport aux autres candidats démocrates invités au débat.

Néanmoins, le lendemain, la direction démocrate de Caroline du Sud a de nouveau refusé d’inviter LaRouche. Mais la nouvelle de l’intervention des élus démocrates s’est répandue dans tout l’Etat via une dépêche d’AP, reprise par des filiales de la chaîne ABC en Caroline du Sud et des radios locales. Par ailleurs, un communiqué a été publié sur un site Internet politique consulté à l’échelle internationale, « The Drudge Report », sous le titre « Des élus démocrates déclarent : incluez LaRouche dans le débat d’ABC ». En outre, l’émission « Washington Journal » de la chaîne câblée C-SPAN du 30 avril, ainsi que le Washington Times du 1er mai, ont couvert la nouvelle. Une dépêche d’AP du 2 mai a été reprise dans plusieurs journaux, mentionnant que la campagne de LaRouche avait collecté quelque 3,7 millions de dollars.

D’autres dirigeants démocrates sont en train de signer une lettre rédigée initialement pour la Caroline du Sud, demandant que LaRouche soit invité aux prochains débats et forums de candidats dans l’Iowa, le Wisconsin et l’Ohio. Le 1er mai, la Campagne présidentielle de LaRouche a publié des statistiques montrant qu’il arrive en tête en termes de contributeurs dans ces trois Etats, distançant également tous les autres candidats pour le montant total des fonds levés.

Dans l’Iowa, premier Etat où se dérouleront les primaires de 2004, LaRouche a obtenu 24 721 dollars en 212 contributions individuelles provenant de 43 personnes. Le sénateur John Kerry arrive en deuxième position, avec 11 000 dollars, suivi de l’ancien gouverneur du Vermont Howard Dean (7 750 dollars), du député de l’Ohio Dennis Kucinich (1 711 dollars) et du député du Missouri Dick Gephardt (1 000 dollars fournis par trois donateurs).

Dans l’Ohio, le Parti démocrate a jusqu’ici refusé d’inclure LaRouche dans le forum des candidats présidentiels prévu pour le 17 mai. Là aussi, LaRouche arrive en tête, avec 100 622 dollars, 660 contributions individuelles et 159 contributeurs. Le sénateur John Edwards, de Caroline du Nord, arrive second, avec 99 700 dollars, mais seulement 100 contributions et 85 contributeurs. Puis viennent Gephardt (57 950 dollars), le sénateur Joe Lieberman (42 000 dollars), Kerry (23 900 dollars), Kucinich (12 650 dollars), Dean (8 401 dollars) et le révérend Al Sharpton (1 020 dollars). Le sénateur Bob Graham, de Floride, et l’ancien sénateur Carol Moseley-Braun n’ont récolté aucune contribution dans cet Etat.

Dans le Wisconsin, où le Parti démocrate accueillera les candidats le 30 mai, LaRouche a rassemblé un montant plus de deux fois supérieur à celui de son plus proche compétiteur, avec 52 476 dollars, en 422 contributions de 87 contributeurs. Lieberman est deuxième (23 500 dollars), suivi de Dean (8 986 dollars), Edwards (4 300 dollars), Kucinich (2 500 dollars) et Kerry (500 dollars). Les candidats Gephardt, Graham, Moseley-Braun et Sharpton n’ont reçu aucune contribution dans cet Etat.

Contactez-nous !