Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

La réforme Obama rabrouée par les démocrates

La rédaction
visites
1580

16 septembre 2009 (Nouvelle Solidarité) – Hier, lors d’une réunion des dirigeants démocrates au Congrès, le projet de loi sur la réforme de la santé voulue par la Maison Blanche a été vivement contesté.

Charles Rangel, le député de New York qui préside la très puissante Commission des finances publiques de la Chambre, s’est en pris au projet de loi présenté par la Commission des finances du Sénat de Max Baucus. Après le discours d’Obama mercredi dernier, a-t-il dit, le coût de la réforme est revu à la baisse de 100 milliards de dollars. « Mais lorsqu’on parle de baisser le coût, on parle en réalité de couper les subsides (…) C’est-à-dire que l’on réduit la couverture maladie des pauvres et des travailleurs. Voilà où nous allons ».

Un des intervenants appelé à s’exprimer lors de cette réunion, le professeur James Hacker de Yale, a attaqué le projet Baucus parce qu’il autoriserait les compagnies d’assurances à faire payer des malus allant jusqu’à 7,5 fois les primes d’assurances normales, selon que l’on soit fumeur, âgé ou que l’on soit d’une famille recomposée. Ainsi, a-t-il expliqué, « les personnes qui ont le plus besoin d’une assurance seront ceux qui accéderont le plus difficilement à une couverture ».

Une autres intervenante, Bonnie Cramer, de l’Association des retraités américains (AARP), a déclaré que son association « ne peut soutenir un projet qui permettrait aux assureurs de faire payer aux personnes âgées des primes 5 fois supérieures à la normale juste parce qu’ils sont âgés ».

Wendell Potter, ancien dirigeant de l’assureur Cigna et fervent pourfendeur du système des HMO, a lui déclaré que ce projet « amènerait des millions d’américains ayant pourtant une couverture globale, a rejoindre les rangs des sous-assurés ».

Hier aussi, lors d’une conférence du groupe Campaign for American Future, même le sénateur Jay Rockfeller, un proche de Max Baucus, a déclaré qu’il ne « voterai jamais pour cette loi sous sa forme présente ».


A lire : La révolution citoyenne qui nous arrive des Etats-Unis


Contactez-nous !