Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

La rerégulation de l’énergie à l’ordre du jour...même au Congrès américain

La rédaction
visites
666

Le 6 mars, lors d’une audition devant la Commission commerciale, section énergie, de la Chambre, des députés ont été entendus, notamment ceux d’un groupe bipartisan de la région de San Diego en Californie, dirigé par le républicain Duncan Hunter et le démocrate Bob Filner. Tous deux soutiennent des propositions de loi prévoyant une intervention du gouvernement fédéral contre les cartels énergétiques et pour un approvisionnement stable et sûr en électricité. « La FERC [Commission fédérale de régulation de l’énergie] doit prendre des mesures en matière de stabilité des prix et de sanctions » contre les sociétés d’énergie imposant des prix exorbitants, a déclaré Filner, qui a déjà déposé plainte contre certaines d’entre elles.

Le 28 février, le député républicain Charles Norwood avait interpellé le président de la FERC, Curt Hebert, au sujet de la montée en flèche des prix du gaz naturel. Les niveaux de production, a-t-il fait remarquer, sont restés à peu près stables et rien n’indique une augmentation importante de la demande, « alors comment expliquer que le prix ait tellement augmenté, en l’espace de seulement douze mois » ? Hebert n’a pas trouvé de réponse. Après une longue pause, il a conseillé à Norwood de consulter l’Agence de l’information de l’énergie, avant de sortir quelques phrases incohérentes sur le froid et d’éventuelles fluctuations de l’offre et la demande. En réalité, l’augmentation du prix du gaz naturel est due à la spéculation et non à la demande.

Le 2 mars, au Nevada, le sénateur Joe Neal a déposé devant l’Assemblée législative de l’Etat une proposition de loi visant à reréguler l’énergie, qui abrogerait la loi sur la dérégulation en vigueur depuis 1997. Ainsi, une Commission publique régulerait les modalités de vente et les prix de l’électricité et des diverses catégories de carburants.

Dans l’Etat de l’Oregon, une délégation de collaborateurs de Lyndon LaRouche a rencontré le 2 mars des représentants de vingt-trois députés d’Etat. Il est prévu que la dérégulation de l’énergie entre en vigueur en Oregon le 21 octobre prochain, mais le député fédéral DeFazio et de nombreux autres députés d’Etat s’y opposent. Le député démocrate Robert Ackerman soutient notamment une initiative prévoyant de reporter ou d’abroger la dérégulation.

Contactez-nous !