Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité
Brèves

La tension monte entre la Russie et les Etats-Unis d’Obama

La rédaction
visites
3641
commentaires

30 novembre 2011 (Nouvelle Solidarité) – La politique va-t-en-guerre de Barack Obama est en train d’acculer les Etats-Unis, la Russie et la Chine à la confrontation. Après que le Pakistan ait clos ses frontières et donc coupé l’approvisionnement des forces de l’OTAN en Afghanistan suite à la mort de 24 de ses soldats sous le feu des forces spéciales américaines, la Russie fait peser la menace de clore le second corridor logistique occidental, qui passe par son territoire, en réponse au projet de bouclier antimissile américain.

« Si nos partenaires ne répondent pas à nos déclarations, qui demeuraient prévisibles et proportionnées face aux risques pesant sur notre sécurité nationale, nous devront reconsidérer nos relations avec eux dans d’autres domaines » , a déclaré hier l’ambassadeur russe à l’OTAN Dimitri Rogozine, lors d’une table-ronde à la Douma.

La semaine dernière, le Président Medvedev avait déjà annoncé des mesures militaires contre le déploiement d’un bouclier antimissile américain aux portes de la Russie, alors que les Etats-Unis refusent de donner des garanties que ce dispositif n’affaiblira pas la dissuasion nucléaire russe. La Présidence Obama n’ayant pas donné de réponse aux déclarations de Medvedev, Rogozine a laissé entendre, tout en plaidant le dialogue, que le second corridor d’approvisionnement de l’OTAN en Afghanistan, qui passe par le territoire russe, pourrait en subir les conséquences.

La Russie ne sera respectée que si ses partenaires la voient comme une puissance capable de répondre de manière adéquate « à tout agresseur ou groupe d’agresseurs », a-t-il souligné, avant d’expliquer que la doctrine de l’OTAN est de pouvoir mener de front deux guerres à grande échelle ou six conflits moyens. « C’est une bonne question, en particulier pour nous, de savoir qui seraient les ennemis dans ces guerres à grande échelle. »

Egalement présent, le président du Conseil russe sur les priorités stratégiques Aleskey Puchkov, a fait part de son accord sur cette question : si l’OTAN ne propose rien en réponse aux déclarations de Medvedev et qu’elle poursuit sa politique agressive, elle perdra toute crédibilité et ne pourra plus être considérée comme un partenaire sérieux.

Quelques heures auparavant, Rogozine avait rencontré le ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov afin de préparer le sommet OTAN-Russie qui se tiendra à Bruxelles le 8 décembre. Sur instruction du Président Medvedev, Rogozine doit se rendre prochainement en Chine et en Iran pour discuter des enjeux stratégiques que pose l’installation du bouclier antimissile américain.

Mais étant données les obsessions narcissiques du Président américain, mieux vaut miser sur le fait qu’il soit neutralisé de l’intérieur par des forces patriotiques voulant empêcher la guerre...

Les navires de guerre russes en Syrie

Comme nous l’avions rapporté la semaine dernière, plusieurs navires de guerre russes croisent dans les eaux syriennes près de Tartous, où la Russie dispose d’une base militaire permanente ; ils seront rejoints dans quelques semaines par le porte-avions Amiral Kutznetsov, le croiseur lance-missile Moskva, le destroyer Amiral Chabanenko et la frégate Smetliviy. Les militaires russes insistent pour dire que ce déploiement est prévu de longue date et n’a rien à voir avec la situation syrienne.

Toutefois, a déclaré à Izvestia l’Amiral Viktor Kravchenko, ancien commandant de la marine russe, la présence russe « empêchera le déclenchement d’un conflit armé ».

La Russie a annoncé le déploiement du Kutznetov quelques jours après que le porte-avions américain USS George H.W. Bush ait jeté l’ancre en Méditerranée avec son groupe de combat, venant ainsi renforcer la Sixième flotte des Etats-Unis qui stationne là en permanence.

« Evidemment, les forces navales russes dans la Méditerranée ne sont pas comparables à celles de la Sixième flotte, qui comprend un ou deux porte-avions et de nombreux navires d’escorte, a expliqué Kravchenko. Mais personne n’évoque aujourd’hui un possible affrontement militaire, puisque une attaque contre un bateau russe serait considérée comme une déclaration de guerre, avec toutes les conséquences que cela comporte. »

L’avertissement est tellement clair que n’importe quel politique peut le comprendre.

Voir les 3 commentaires

  • bebers • 17/12/2011 - 18:24

    attention aux scénarios . ils sont tous amis on est dans un match de catch après on digne ensemble .l’ essentiel c’est la provocation du chaos écoutons ATTALI( il nous faut une crise majeure pour aller aller à un gouvernement supranational).Les scènes se répettent et les gens n’apprennent rien de l’histoire.

    Répondre à ce message

  • petite souris • 30/11/2011 - 10:58

    .....
    Et c’est une folie à nulle autre seconde Que vouloir se mêler de corriger
    le monde.
    Molière

    Ce n’est pas la crainte de la folie qui nous forcera à laisser en berne le drapeau de l’imagination. André Breton

    Soyez révolté, méchant si vous le désirez, criez, pleurez, mais ne vous cachez pas au fond de votre détresse comme les fous se cachent dans leur folie.

    Le drame des dictatures, c’est qu’elles donnent toute licence aux malades mentaux, aux mégalomanes, aux méchants, aux malhonnêtes gens d’aller jusqu’au bout de leur folie, de leur mégalomanie, de leur méchanceté, de leur malhonnêteté. Henri Amouroux

    Répondre à ce message

  • Bertrand Buisson • 30/11/2011 - 10:41

    Medvedev a inauguré le Radar de Kalinigrad hier, en a promis d’autres si besoin, mais assure que le dialogue reste privilégié :

    http://fr.rian.ru/trend/abm/

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Contactez-nous !

Don rapide