Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

La victoire de Kesha Rogers fait trembler Washington

La rédaction
visites
1677

18 mars 2010 (Nouvelle Solidarité) – La victoire de la candidate larouchiste au Texas sur un programme clair et sans ambage – destituer Obama et revenir aux fondamentaux économiques de Franklin Roosevelt – crée la panique jusqu’à la Maison Blanche. En effet, selon plusieurs sources démocrates, la résolution du Comité exécutif du Parti démocrate texan (SDEC) contre Kesha Rogers émanerait en fait « d’en haut ». Au bord de l’implosion, la Maison Blanche est prête à tout pour éliminer ses opposants, comme elle l’a fait avec les congressistes Charles Rangel et Eric Massa, principaux opposants démocrates à sa réforme de la santé.

Mais cette résolution est une nouvelle source de frustration pour le cabinet du Président puisque contrairement à ses souhaits, elle n’entraîne pas l’éviction pure et simple de la candidate larouchiste. Face à l’opposition de nombreux membres du SDEC à cette mesure, la résolution finalement adoptée ne fait que lever l’obligation pour les membres du parti de soutenir la campagne de Rogers. En effet, ces membres du SDEC n’ont pas accepté de remettre en cause le vote des électeurs de la 22e circonscription qui l’ont élue démocratiquement et sur la base manifeste de sa volonté de destituer le Président. Même ceux qui ont promu cette résolution n’ont pas voulu qu’y soit mentionnée la campagne contre Obama, de peur de passer pour des obamaniaques alors que leur base électorale rejette la politique du Président. De nombreux démocrates ont compris que la réforme de la santé est un désastre, que le crash économique bat son plein et que l’administration Obama est considérée comme pro-Wall Street. Comme l’a confié un autre candidat démocrate, « je compte rester aussi loin que possible d’Obama si je veux gagner » car lui paraître associé serait « le baiser de la mort ». Un des responsables texan du parti a même expliqué qu’ironiquement, cette résolution « accroît les chances de victoire pour Kesha Rogers » ; et un analyste d’un cabinet de sondage a dit que c’était un coup de pouce en sa faveur puisqu’elle paraîtra ainsi clairement détachée de la hiérarchie du Parti.

La Maison Blanche et ses complices démocrates ne sont pas au bout de leurs surprises : non seulement deux autres candidats larouchistes sont en lices pour les primaires du Massachusetts et de Californie, mais le soulèvement massif du peuple américain ne fait plus grand doute. Interrogé par MSNBC sur la colère croissante des américains, le sénateur démocrate Arlen Specter a comparé avec effroi le peuple à « une tornade, un tsunami, un volcan en éruption ». « Les américains sont furieux », a-t-il ajouté, craignant que le pays ne devienne « ingouvernable ».


Lire aussi :


Contactez-nous !