Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité

LaRouche : « Le parti Républicain semble être devenu une immense maison de passe »

La rédaction
visites
758

Le 1er mars 2012 (Nouvelle Solidarité) – L’Empire britannique déploie ses pions contre le chef d’état-major interarmées américain le général Dempsey, afin de forcer sa démission. Ils sont enragés contre ce dernier et d’autres officiers américains pour avoir mis des bâtons dans les roues de ceux qui manœuvraient pour déclencher une guerre mondiale, pouvant y compris atteindre le seuil nucléaire, à travers des frappes israéliennes contre l’Iran.

Aux Etats-Unis, LaRouche soulignait dernièrement que les actions du Général Dempsey et de ses associés, ont été peut-être la seule chose ayant pu éviter le déclenchement d’un tel conflit.

Les sénateurs républicains et candidats à l’investiture républicaine pour l’élection présidentielle de novembre prochain se bousculent pour soutenir Benjamin Netanyahou et Ehud Barak contre le général Dempsey. « Le parti Républicain semble être devenu une immense maison de passe », a durement commenté LaRouche. « Ces républicains sont des cireurs de pompes. Ils cherchent à obtenir de l’argent pour leurs petites affaires, ils cherchent des contributions de campagne auprès de leurs copains, sans penser aux conséquences de leurs actes pour le monde réel. »

Le Wall Street Journal rapportait il y a quelque jours que Netanyahou était furieux contre le général Dempsey, et entendait demander à Obama lors de sa rencontre le 5 mars de « clarifier la situation », en le virant tout simplement. « Obama peut utiliser l’occasion de son apparition dimanche prochain devant le lobby israélien [c’est-à-dire l’AIPAC] pour définir de manière plus claire la politique américaine concernant l’action militaire contre l’Iran, prenant ainsi les devants en vue de sa rencontre avec le premier Ministre israélien Benjamin Netanyahou le lendemain », suggère le Wall Street Journal.

Suite aux propos du général Dempsey sur CNN le 19 février, Netanyahou a déjeuné avec plusieurs personnalités américaines en visite en Israël, incluant les Sénateurs Lindsay Graham et John McCain, qui se sont tous deux ralliés à ses vues. « Les Israéliens sont énervés », a dit Graham, et « pensent que l’administration envoie le mauvais message, et je le pense également. » McCain a dit qu’il n’avait jamais vu Netanyahou « aussi énervé. Il était en colère. Et franchement, je n’ai jamais vu les relations américano-israéliennes en aussi mauvais état. » Les candidats républicains Mitt Romney, Santorum et Gingrich doivent également participer à la réunion de l’AIPAC à venir.

Il est par conséquent très clair que les britanniques ont mis la tête de Dempsey à prix.

Contactez-nous !