Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brève

LaRouche : Obama prêt à déclencher un conflit mondial en Syrie

La rédaction
visites
1831

22 août 2012 (Nouvelle Solidarité) – Début août, l’économiste américain Lyndon LaRouche a prévenu qu’Obama pourrait profiter des vacances parlementaires pour lancer une intervention militaire illégale en Syrie. Lundi, le Président américain a fait un pas significatif dans ce sens, en menaçant d’ordonner une intervention armée si des armes chimiques étaient ne serait-ce que déplacées. Si, à l’inverse de l’Irak, ces armes de destruction massive existent bien, elles pourraient néanmoins servir aussi de prétexte à une intervention militaire ; à la différence qu’aujourd’hui, cela entraînerait une escalade rapide vers un conflit avec la Russie, la Chine et l’Iran.

Obama veut refaire le coup de la Libye

Tant sur la Syrie que sur l’Iran, Barack Obama pousse donc les Etats-Unis sur la voie inverse à celle voulue par son Chef d’état-major des Armées, le général Martin Dempsey, qui est opposé à toute intervention militaire dans la région. Cette escalade soudaine en plein mois d’août laisse présager d’une action unilatérale du Président Obama, commandant en chef des armées américaines, comme il l’avait fait en Libye l’an dernier où il avait contourné le rôle constitutionnel du Congrès pour lancer ses opérations de guerre.

Russie et Chine opposent le droit international

Les diplomaties russe et chinoise, qui se rencontraient hier à Moscou, ont immédiatement répondu aux velléités belliqueuses d’Obama. Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, aux côtés du conseiller d’Etat chinois Dai Bingguo, a rappelé que le critère fondamental de la politique étrangère russo-chinoise est le « strict respect des normes du droit international et des principes de la Charte des Nations Unies » , c’est-à-dire qu’aucune doctrine ne peut surseoir au principe de souveraineté nationale. En mai dernier, le Premier ministre russe Dmitri Medvedev avait insisté sur le fait que la violation de la souveraineté d’un pays « peut facilement mener à des guerres régionales totales pouvant inclure – et je ne cherche pas à effrayer quiconque – le recours aux armes nucléaires ».

LaRouche tente de mobiliser une riposte interne

« Gardons en tête que nous sommes au bord d’un conflit thermonucléaire, et tant qu’Obama est là, comme Président ou candidat nominé, le risque de basculer est grand » , a-t-il dit en rappelant le narcissisme extrême de la personnalité d’un Président qui tient à commander personnellement les assassinats ciblés par drone.

« La Russie et la Chine ne vont pas capituler face au régime Obama, ce qui veut dire que tant qu’il est en poste et que les gens restent aussi lâches que je les vois, l’affrontement thermonucléaire est certain et l’humanité entière est en péril. Cela démontrerait que l’humanité ne vaut pas mieux que de disparaître puisqu’incapable de l’éviter. Les véritables patriotes doivent s’assurer qu’Obama ne redevienne pas Président, qu’il ne soit pas nommé candidat démocrate. »

Contactez-nous !