Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

LaRouche à Rome : des hauts responsables de la majorité et de l’opposition poussent le Nouveau Bretton Woods

La rédaction
visites
1179

Lyndon LaRouche a participé hier à Rome à un dialogue public avec le sous-secrétaire au Développement économique et député du groupe Refondation Communiste Alfonso Gianni, ainsi que Giulio Tremonti, l’ancien ministre des Finances et actuel vice-président de la chambre italienne des députés

7 juin 2007 (Nouvelle Solidarité) — L’économiste et dirigeant démocrate américain Lyndon LaRouche a participé hier à Rome à un dialogue public de haut niveau avec le sous-secrétaire au Développement économique et député du groupe Refondation Communiste Alfonso Gianni, ainsi que Giulio Tremonti, l’ancien ministre des Finances et actuel vice-président de la chambre italienne des députés. Le thème du débat était « L’avenir de l’économie : radicalisme des marchés ou New Deal ? » Les intervenants ont parlé de la crise économique et stratégique actuelle et ont proposé des solutions, parfois convergentes et parfois divergentes, mais toutes étaient en accord sur la nécessité immédiate de relancer l’équipement physique mondial.

LaRouche a exposé son idée de réorganisation du système financier et monétaire actuellement en chute libre, en revenant à un système de crédit régulé au niveau mondial qui financerait les projets d’infrastructure à grande échelle nécessaires au développement eurasiatique. Cette vision est actuellement portée sur la scène diplomatique avec le projet de tunnel sous le détroit de Béring que le gouvernement russe soutient et que LaRouche organise avec des membre de la communauté scientifique à Moscou. LaRouche a déclaré que son rôle est de promouvoir un accord entre les 4 grandes puissances - Etats-Unis, Russie, Chine et Inde - afin d’initier un accord généralisé parmi les nations du monde.

Alfonso Gianni a exprimé son accord sur la nécessité d’un nouveau système financier. Il a soulevé le besoin immédiat de protéger l’Etat-providence des assauts venant des Hedge Funds (Fonds hautement spéculatifs), et de promouvoir le droit du travail pour toutes les nations du monde afin que la compétition économique soit juste. Pour lui, un réexamen de l’approche keynésienne s’impose pour relancer l’investissement dans le fonctionnement réel de l’économie. Tremonti a évoqué son intérêt pour la pensée de LaRouche qui remonte à la première fois où il a lu ses propositions sur le développement de l’infrastructure mondiale. La profondeur des propos qu’a tenu Lyndon LaRouche hier soir a confirmé ses impressions. Tremonti a dit qu’il était rare de voir un homme politique situer son engagement dans l’histoire, et que si LaRouche peut sembler « fou » pour les gens d’aujourd’hui, l’histoire prend souvent la direction donnée par ces « fous ».

Tremonti a rappelé que lorsqu’il était ministre de l’Economie et que l’Italie avait la présidence tournante de l’Union Européenne, il avait proposé un grand plan de développement d’infrastructure, et qu’il avait rencontré sur sa route plus d’obstacles mentaux que politiques. Il a dit que les dirigeants européens s’étaient montrés incapables d’embrasser une vue nouvelle restant prisonniers d’une politique d’équilibre budgétaire. Il a ajouté que cette vision comptable ignore le fait historique que les Etats-Unis ont été bâtis par Alexander Hamilton grâce à un système de création de dette pour le développement des infrastructures et des manufactures.

LaRouche s’était déjà exprimé mardi 5 juin à la Commission du sénat italien sur la défense ; il est largement connu en Italie pour être l’auteur du Nouveau Bretton Woods qui définit une politique internationale de réorganisation du système financier en banqueroute. La Chambre des députés a déjà voté par deux fois une motion soutenant le Nouveau Bretton Woods définit par LaRouche.

Contactez-nous !