Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité
Brèves

« LaRouche a été traité de fou pour l’avoir dit »

La rédaction
visites
2225
commentaire

8 octobre 2008 (Nouvelle Solidarité) – Dans un article publié lundi dans le quotidien brésilien Correio Braziliense, Rubem Azevedo Lima rappelle que Lyndon LaRouche a été le premier à avertir, il y a 15 ans, que l’économie « casino » aboutirait à un krach.

La prévision de LaRouche publiée au milieu des années 90 dans l’Executive Intelligence Review (EIR), avait été rejetée par le gratin des économistes brésiliens et américains, explique Azevedo dans son article intitulé « Le casino perdu ». Ils ont dit qu’il était fou et il a même été emprisonné « par une machination du gouvernement Bush père et de son conseiller Henry Kissinger ».

Puis, quand il avait voulu publier une interview de LaRouche, explique t-il, on lui a répondu que c’était impossible car « ce mec est fou ».

Aujourd’hui, on voit qu’« en rejetant les mises en garde de LaRouche, au sujet de la bulle des hypothèques immobilières qui provoqueraient la chute des Etats-Unis et de l’économie mondiale, les économistes se sont révélés être fous ou aveugles », conclu t-il.

Contactez-nous !

Don rapide