Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

LaRouche à la télévision russe

La rédaction
visites
980

Le 16 août, Lyndon LaRouche était invité à la célèbre émission d’actualité Vremya sur la Première Chaîne russe, à une heure de grande écoute. Vremya recevait également l’ancien Premier Ministre russe Yevgeny Primakov.

Sous le titre « les commentaires des experts sur les conséquences de la guerre au Liban », le correspondant Grigori Yemelyanov présenta un article de Jeffrey Steinberg paru dans l’EIR du 11 août, intitulé « L’arnaque de Bush d’une surprise d’octobre va-t-elle déclencher une Troisième Guerre mondiale ? », avec ce commentaire : « L’hebdomadaire américain Executive Intelligence Review mentionne les plans de la Maison Blanche pour impliquer la Syrie dans le conflit et, avec elle, l’Iran, qui a passé un traité d’assistance mutuelle avec Damas. Les journalistes appellent cela "la surprise d’octobre de Bush" ; selon leur information, l’administration américaine se prépare à provoquer une guerre entre la Syrie et Israël en octobre (...) »

Suivait une référence à Lyndon LaRouche, présenté comme le rédacteur-en-chef de l’EIR, qui affirmait que « si les événements se déroulent selon ce scénario, l’Iran ne restera pas en dehors du conflit. Il deviendra alors impossible d’arrêter une grande guerre au Moyen-Orient. Loin de rechercher un compromis à la table des négociations, l’administration américaine fait tout pour provoquer une guerre générale ». L’on passa ensuite un extrait d’une interview de LaRouche, réalisée quelques jours plus tôt à Washington et dans laquelle celui-ci déclare : « Personne ne peut gagner et tout le monde peut perdre. Nous sommes dans une situation bien particulière. Et leur état mental est tel qu’ils n’ont aucun sens de ce qu’ils sont en train de faire. Selon moi (je connais certains d’entre eux), ils sont complètement fous. »

Hormis LaRouche et Primakov, on comptait parmi les invités Seymour Hersh du journal The New Yorker, le membre de la Knesset Roman Bronfman et Mohamed Feid, du ministère de l’Energie libanais.

Contactez-nous !