Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

LaRouche couvert dans la presse arabe et russe

La rédaction
visites
896

D’importants médias du monde arabe ont repris l’analyse de Lyndon LaRouche concernant la crise stratégique, ainsi que ses propositions de réforme économique et financière. Il a ainsi été interviewé au sujet des événements du 11 septembre par la chaîne de télévision Al Jazeera, la télévision nationale égyptienne, l’hebdomadaire égyptien de langue anglaise Al Ahram, le quotidien saoudien Al-Riyadh et le journal des Emirats arabes unis Al-Bayan. Le correspondant à Washington du quotidien égyptien Al-Ahram a également repris ce thème, tout en présentant les prévisions économiques de LaRouche.

Par ailleurs, l’hebdomadaire égyptien, Al-Ahram Al-Arabi, a consacré un article au rôle de LaRouche dans les relations arabo-américaines. « De l’avis d’observateurs de la situation intérieure américaine, le candidat présidentiel aux prochaines élections, (...) Lyndon LaRouche, est l’organisateur de cette campagne d’opposition à la politique du gouvernement. Ils disent qu’il a réussi à évaluer les limites de cette administration et à analyser ses faiblesses à la fois en politique intérieure et étrangère. »

Les médias arabes s’intéressent plus particulièrement à l’analyse de LaRouche sur les auteurs du « choc des civilisations ». C’est ainsi que dans le quotidien officiel du sultanat d’Oman, Al-Watan, le journaliste Mohammed Abdel-Khaliq fustigeait Samuel Huntington et la politique de choc de civilisations, notant que LaRouche est le principal adversaire de ce courant.

D’après des articles parus dans deux quotidiens de langue arabe publiés à Londres, Al-Arab International et Al-Quds Al-Arabi, lors d’une conférence à Abu Dhabi, un savant islamique syrien, le cheikh Mohammed Sa’id Ramadhan Al-Bouti, a fait un long commentaire sur les idéologues du choc de civilisations qui, après la chute de l’Union soviétique, « ont choisi l’Islam comme ennemi ». Il mentionna aussi « la tentative de pays asiatiques et européens de construire ce qu’ils appellent le pont terrestre eurasiatique (...) qui pourrait mener à la mise en place de réseaux de trains à lévitation magnétique, allant de Rotterdam à Shanghai. Ce projet a pour objectif d’établir un système économique eurasiatique pour remplacer le système financier actuel, qui s’effondre et qui menace le monde ainsi que les Etats-Unis ». Lyndon LaRouche, déclara Al-Bouti, a mis en garde contre le danger que certaines forces, « représentées par Zbigniew Brzezinski, préparent une guerre au Moyen-Orient afin d’empêcher les Etats européens et asiatiques de construire ce pont entre eux. »

... et dans la presse russe :

Sous le titre « Le krach de l’économie immorale », Krasnaïa Zvezda, le quotidien du ministère russe de la Défense, L’étoile rouge, a publié le 20 avril une version abrégée d’une interview accordée par Lyndon LaRouche à l’économiste Andreï Kobyakov, et déjà parue le 30 octobre 2001 dans le premier numéro du journal Russky Predprimnimatel (L’Entrepreneur russe). En guise d’introduction, L’Etoile rouge écrit : « Clinton, la famille Bush, Gore, Kissinger, Brzezinski, Albright - tous ces membres de l’élite politique américaine sont bien connus. Par contre, plusieurs personnalités douées de l’establishment américain, qui ont osé aller à contre-courant, restent dans l’ombre. Lyndon LaRouche est l’une d’entre elles. »

Les questions reprises dans L’Etoile rouge portaient sur la nature réelle de l’économie libérale, la cause de la crise financière systémique, le rôle de l’Amérique comme superpuissance, les moyens d’empêcher une crise générale et le rôle spécial de la Russie aujourd’hui. Concernant la résolution de la crise financière, LaRouche a déclaré : « La seule solution consiste à mettre l’ensemble du système financier et monétaire international en règlement judiciaire : effacer purement et simplement la majeure partie de l’énorme dette financière accumulée dans le monde et rebâtir l’économie réelle dans le cadre d’un nouveau système qui reprenne certaines caractéristiques du système monétaire et financier international à réserve-or de 1945-1963. »

Contactez-nous !