Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité
Brèves

LaRouche dénonce la stratégie d’obstruction électorale de la campagne Bush

La rédaction
visites
847
commentaire

Suite à l’élection présidentielle du 2 novembre et à son webcast du 9 novembre, Lyndon LaRouche appelle à lancer une action contre le gouvernement Bush-Cheney pour la politique d’obstruction électorale menée par le directeur de la campagne républicaine, Karl Rove. Bien avant le jour du scrutin, en effet, les républicains se sont efforcés de bloquer le vote démocrate chez les électeurs à faible revenu ou appartenant à des minorités ethniques. Or, la Loi sur le droit de vote (adoptée en 1965 sous la pression du mouvement des droits civiques de Martin Luther King) est destinée à protéger les électeurs de toute forme d’obstruction électorale. Face aux cas de violation flagrante de cette loi par des responsables de campagne de Bush, plusieurs députés démocrates de la Chambre des représentants ont pris l’initiative de monter un dossier sur la question, faits à l’appui.

« Suppression du droit de vote » (obstruction électorale) et « fraude électorale » sont deux choses bien différentes. Pour constater qu’il y a eu fraude, il faut démontrer qu’elle a été délibérée et déterminante pour le résultat du scrutin. En revanche, pour une violation de la Loi sur le droit de vote, il n’est pas nécessaire de démontrer que les actions en question aient pu influer sur le résultat électoral. Toute action portant obstruction à la conduite d’élections régulières et honnêtes constitue un grave délit constitutionnel.

Une étape décisive dans cette campagne a été franchie le 2 décembre, avec l’inculpation de James Tobin, l’ancien directeur de campagne de Bush en Nouvelle Angleterre, accusé de conspiration de harcèlement téléphonique pour avoir organisé, en 2002, l’encombrement des lignes téléphoniques des démocrates, alors que ceux-ci mobilisaient les électeurs le jour du scrutin. Six de leurs lignes ont été encombrées pendant une heure et demie en raison de 800 appels générés par des ordinateurs. Les républicains, et Tobin notamment, avaient payé une entreprise de télémarketing pour effectuer ces appels. Bien que ce dernier ait démissionné de la présidence de la campagne en Nouvelle Angleterre le 15 octobre 2004 - deux semaines avant l’élection présidentielle - et qu’il s’agisse en l’occurrence des élections de mi-mandat en 2002, son inculpation contribuera à braquer les projecteurs sur la stratégie républicaine d’obstruction électorale.

Dans le magazine internet Salon, James Galbraith, de l’université du Texas, indique que des tactiques similaires s’étaient déroulées dans l’Ohio : les républicains avaient déployé des milliers de provocateurs pour tenter d’intimider les électeurs noirs et ralentir le processus électoral. On a augmenté le nombre de machines à voter dans les circonscriptions à dominante républicaine et diminué celles dans les quartiers démocrates, créant des files d’attente monstres, parfois de plusieurs heures. Des milliers de personnes n’ont pas voté parce qu’elles ne pouvaient se permettre d’attendre indéfiniment.

LaRouche a annoncé l’intensification de la lutte contre l’obstruction électorale menée par son mouvement (LaRouchePAC). Les Grands Electeurs doivent se réunir le 13 décembre et leur résultat sera soumis au Congrès le 6 janvier 2005. « La bataille pour la défense des droits civiques implique de traduire devant la justice ceux qui ont pratiqué la suppression du droit de vote - c’est le champ de bataille que nous choisissons », a déclaré LaRouche.

Contactez-nous !

Don rapide